Charlie Hebdo : Non, nous ne sommes pas effrayés ! Nous sommes SXMinfo…

Rédaction
Par Rédaction 8 Jan 2015 10:58

Charlie Hebdo : Non, nous ne sommes pas effrayés ! Nous sommes SXMinfo…

Autant d’éditos ce jour que de médias sur le territoire national, autant de témoignages de sympathie à Charlie Hebdo, aux familles des victimes, autant de cris s’élevant pour dénoncer l’atteinte à la Liberté…

Compliqué pour nous que de parvenir à synthétiser l’ensemble des pensées qui nous habitent depuis hier, nous qui brandissons fièrement un slogan qui a été ensanglanté en même temps que Charlie Hebdo… “l’information libre de Saint-Martin”…

Pourtant, l’information n’est pas libre, la seule vraie liberté dont dispose le rédacteur, journaliste, chroniqueur, dessinateur, c’est celle qu’il s’octroie lui-même, celle qui le pousse à prendre des risques, à flirter avec les limites de ce que la société peut supporter et de ce que lui-même peut assumer… et la société le lui fait régulièrement savoir : un article trop direct, une mise en lumière qui dérange, un document dévoilé, une formule appuyée et le téléphone sonne immédiatement : un ami se vexe, une personnalité ronchonne, un annonceur s’en va, une plainte en diffamation tombe, une menace fuse …

Cet ostracisme, prononcé par ceux que la presse incommode et qui consiste bien souvent à isoler le média, ne vient pas toujours de l’extérieur, il est aussi endémique, il est le poids du politique incommodé, il est le levier de certaines mécaniques utilisé lorsque mises à mal, il est l’indifférence de ceux qui pourtant lisent, savent mais se taisent et oublient que seul l’union fait la force… Au bilan, ce sont des médias qui peinent à survivre, qui disparaissent, qui ne tiennent debout que grâce à l’argent public qui finit par les museler.

La liberté de ces porteurs de plumes est dictée par deux paramètres fondamentaux : la capacité à survivre lorsque la machine les a pris en grippe et cette capacité est directement proportionnelle au soutien qu’ils reçoivent alors de leur lectorat. Alors, ici nous le répétons, mercredi prochain, si la liberté d’expression est une des valeurs qui vous habite, c’est Charlie Hebdo qu’il faut acheter, et le mercredi suivant, et ceux d’après aussi…

Mais ne doutez à aucun instant du fait que ceux qui envers et contre tout, et parfois dans des conditions particulièrement amères, luttent contre l’obscurantisme le font en conscience, que la prise de risque est bien souvent connue et assumée. Le journaliste est un éclaireur et en ce début 2015, année de la lumière, certains viennent de tomber pour elle. Pourtant, en 2014 encore, le métier a été classé numéro deux dans le classement des pires professions.

Autant de cris de révolte, d’indignation, autant d’appels à la réaction, autant d’invitations au rassemblement, spontané ou moins, que d’esprits bien pensants tant sur le territoire national que localement… Autant d’yeux rivés sur la chasse à l’homme du jour qui ressemble dans ces fondements à celles menées contre Djokhar Tsarnaev au lendemain de l’attentat de Boston ou à celle menée contre Oussama Ben Laden qui aura justifié tout et n’importe quoi pour un bilan discutable.

Alors oui, il est indéniable que notre fibre de libres penseurs est attaquée, que notre leitmotiv de libres diseurs est mis à mal, que notre esprit patriotique même est agressé… Alors oui, notre première réaction devrait, comme la plupart, nous pousser au moins à participer à cette  manifestation publique décrétée hier soir sur les réseaux sociaux, comme preuve de la solidarité locale à l’horreur commise hier en métropole.

Nous n’en ferons rien, non pas par indifférence ou snobisme mais surtout parce que comme à l’accoutumée, la réflexion, l’analyse et la quête d’efficacité dictent notre action ; c’est l’essence même de notre ligne éditoriale et ce qui nous anime au quotidien.

Alors non, SXMinfo ne sera pas représenté en tant que média au rassemblement de ce jour ; ce qui n’enlève rien aux libertés individuelles. A tous ceux que l’on entend déjà s’insurger contre une telle position, on doit quelques explications. Ce rassemblement dans sa spontanéité a omis de décliner sa source et son portage et nous vous invitons à en prendre connaissance avant de décider d’y participer. Or, comme souvent lors de dramatiques évènements, les actions de récupération politique ou commerciale sont nombreuses. On les voit d’ailleurs défiler depuis hier tant sur nos antennes que sur nos fils d’actualité et cela ne nous irrite pas moins que toutes les atteintes à la liberté qui en sont l’alibi… La liberté n’a pas de couleur, tant pis pour le bleu marine…

L’expression des extrémismes, des communautarismes qui n’a pas manqué de s’inviter au débat est à l’antipode même de ce que nous défendons, de ce en quoi nous croyons : la transversalité, le travail effectué sur cet infime espace qui existe entre ce(ux) qui s’oppose(nt), avoir un pied sur la case blanche et l’autre sur la case noire et surtout, la tête au dessus du plan sur lequel naît le débat, une volonté de verticalité plutôt que celle d’un horizon trop souvent bouché quelques soient les sujets.

Il est un autre sentiment de rejet qui nous habite au moment où nous couchons ces mots et qui nous pousse à ne pas vouloir participer plus à ce grand bal des hypocrites, qu’il soit national ou local… Avec une nuance notable : l’exiguité de notre territoire fait que nous connaissons la plupart de ceux qui réagissent aujourd’hui publiquement, que ce soit dans leur trajectoire ou dans leur courant de pensée. Aussi, permettez-nous de ne pas vouloir conforter certaines motivations et émotions affichées, sans pour autant remettre en question le fait que chacun d’entre nous ait été touché dans son humanité et sa citoyenneté par l’attentat du 07 janvier et sans vouloir prôner non plus l’attentisme ou l’indifférence.

Avons nous réellement besoin d’attendre comme des moutons de Panurge le feu vert de nos leaders aujourd’hui tous magnifiquement unanimes pour revendiquer notre liberté et la faire valoir ? NON ! C’est au quotidien et sans attendre un évènement aussi dramatique que Nous devons œuvrer sans sombrer dans la facilité et en évitant les débats stériles ou cloisonnés et en nous appuyant sur vos témoignages et vos réactions. Si aujourd’hui la profession se sent soutenue, où serez-vous demain ?

Sans vouloir coucher ici une prémonition que pourtant beaucoup ont en tête, au delà des jeux du cirque que nous offre la sphère médiatique dans la chasse à l’homme, au delà des récupérations qui feront de Marine Le Pen la figure présidentiable de 2017 d’un côté et de la France l’ennemi de l’Islam de l’autre qui nourrira d’autres intégristes et intégrismes, cet attentat et, plus que lui-même, l’ensemble du magma nourri par les réactions vont cristalliser un peu plus le damier noir et blanc, réduisant le petit espace qui permet à ceux qui sont différent d’échanger, de s’enrichir l’un l’autre : demain ne sera pas meilleur.

Pour autant, comme à l’accoutumée encore, c’est vers ce demain que nous souhaitons restés tournés, ce demain que nous tentons de construire avec discernement et un peu d’élévation. Et c’est principalement pour ces raisons que nous avons décidé ce jour de nous décaler de notre fibre émotionnelle tiraillée pour reprendre nos plumes et continuer à exercer à notre humble niveau notre liberté… de nous exprimer aussi…

PS : Cet édito n’a aucunement pour objectif de poser un contre-courant aux volontés spontanées de rassemblement, il n’est que le partage de la position, complexe et multistrates, de SXMinfo au lendemain de l’attentat perpétré contre Charlie Hebdo.

PS2 : Pour mémoire, Selon Reporters Sans Frontières, 66 journalistes ont été assassinés cette année, ce qui porte à 720 le nombre total de journalistes tués dans l’exercice de leurs fonctions en dix ans. Dans le monde, 119 journalistes ont été enlevés en un an, 139 exilés, 853 arrêtés et  1 846 journalistes ont été menacés ou agressés. Nous vous épargnerons les chiffres qui ne sont pas cloisonnés à la profession tant ceux qui œuvrent pour la liberté sont nombreux à en payer le tribut à travers le monde.

Rédaction
Par Rédaction 8 Jan 2015 10:58

Les dernières infos

Suite...
Abonnement WPServeur
Euro0.9185
21 Juil · CurrencyRate · USD
CurrencyRate.Today
Check: 21 Jul 2024 20:05 UTC
Latest change: 21 Jul 2024 20:00 UTC
API: CurrencyRate
Disclaimers. This plugin or website cannot guarantee the accuracy of the exchange rates displayed. You should confirm current rates before making any transactions that could be affected by changes in the exchange rates.
You can install this WP plugin on your website from the WordPress official website: Exchange Rates🚀