29 décembre 2014… Il est né le divin enfant et il s’appelle Ronald.

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 30 Déc 2014 12:48

29 décembre 2014… Il est né le divin enfant et il s’appelle Ronald.

Voilà, c’est fait, il est là, il est né, pour le plus grand plaisir de beaucoup… Le Mc Donald’s d’Howell Center est ouvert et quoique l’on en pense, il était attendu, désiré, souhaité, espéré et pas forcément ou strictement pour les menus servis par le restaurant.301214-McDo

Mission & Values McDonald’s brand mission is to be our customers’ favorite place and way to eat and drink. Our worldwide operations are aligned around a global strategy called the Plan to Win, which center on an exceptional customer experience – People, Products, Place, Price and Promotion. We are committed to continuously improving our operations and enhancing our customers’ experience.

Mais, avant de ramener ce billet à l’impact local de l’ouverture de ce restaurant là, Mc Donald’s, c’est quoi ? 

C’est d’abord une entreprise familiale, née sous l’impulsion de Mac et Dick Mc Donald’s en 1940 à San Bernardino en Californie avec l’ouverture du Bar-B-Q Mc Donald’s. Les french fries apparaissent au menu en 1949, après guerre, la première franchise est concédée en 1955 et avec elle apparaît tout le travail de structuration et de marketing. En 1959, le 100ième restaurant ouvre ses portes, le 500ième en 1963, les premières actions Mc Donald’s en 1965, Porto Rico et le Canada en 1967, le logo que nous connaissons tous en 1969 et Ronald en 1971.

Ce point est d’importance puisque c’est l’image du clown Mc Donald’s qui va porter l’action de la marque en faveur des enfants malades et motiver l’ouverture des établissements qui leur seront dédiés.

1398456538101Aujourd’hui, Mc Donald’s, c’est le roi du fast food dans le monde, le plus grand restaurant de la planète, présent sur tous les continents avec pas moins de 2 milliards de hamburgers vendus dans le monde chaque année.

Capture d’écran 2014-12-30 à 11.41.36Comptant plus de 33 000 restaurants locaux desservant plus de 64 millions de clients dans 119 pays chaque jour, plus de 75 % des restaurants McDonald’s dans le monde sont détenus et gérés par des entrepreneurs locaux indépendants.

Celui d’Howell Center n’échappe pas à cette règle et il dépend directement par l’intermédiaire d’une franchise des établissements déjà créés à Sint Maarten, ce qui explique sans doute, au bénéfice de la langue maternelle saint-martinoise, l’usage exclusif de l’anglais pour l’affichage.

“Au coin de la rue ou à l’autre bout du monde, McDonald’s joue un rôle vibrant dans les collectivités qu’elle dessert.”, voilà un des slogans de la marque au grand M et si l’on veut s’adonner au principe de réalité, c’est encore plus vrai à Saint-Martin qu’ailleurs. Pourquoi ? Parce que cette entreprise fonctionne, qu’elle a des reins, qu’elle est une garantie de succès dans un contexte où peu peuvent se prévaloir des mêmes assurances.

C’est sûr, ce n’est qu’une goutte d’eau si l’on devait comparer l’ouverture de l’établissement au projet à venir de l’aménagement de la Baie de Marigot mais, alors que cette Baie abrite déjà nombre de fantômes en la matière, le Mc Donald’s lui, il est bien là et tout le secteur en périphérie va jouir de son émulation, de sa fréquentation, de ses couleurs vives sous l’œil bienveillant de Ronald, sans qui rien n’aurait été possible.

Alors, pour ceux qui se souviennent, pourquoi cet établissement là fonctionnerait-il alors que les précédents installés à Marigot ont fini par fermer ? Sans être économistes, il y a trois facteurs évidents :

  • la densité de population n’est plus la même
  • les tarifs de l’établissement sont démocratiques et sans doute plus que jamais adaptés à nos bourses (Quoi ? Qui a dit RSA ?)
  • l’établissement est neuf, grand, moderne et situé à proximité des établissements scolaires

Capture d’écran 2014-12-30 à 11.53.25Evidemment, il y aura les détracteurs, ceux à qui la mal-bouffe fait peur, ceux qui considèreront qu’à Saint-Martin, où le diabète et les maladies cardio-vasculaires sont si prégnants, la présence accrue des fast-food est de mauvaise augure, ou un José Bové local qui cherchera une parcelle d’OGM à faucher. Il y aura aussi ceux qui considèreront que cela nivèle par le bas, que la destination touristique aurait gagné en voyant s’implanter un Hilton ou un chef étoilé par exemple…

Capture d’écran 2014-12-30 à 11.40.13Mais Mc Donald’s, c’est un formidable moteur économique et qui généralement ne se contente pas de délivrer hamburger, sodas et french fries. Mc Donald’s sait pertinemment quelle est aujourd’hui sont image et où sont les déficits en la matière.

Une bonne par de l’investissement du géant se porte sur ces point pour faire en sorte de faire évoluer ses valeurs en phase avec les différents environnements de ses restaurants : intégration, carrière, environnement, diététique, éco-responsabilité, produits frais et locaux…

En attendant, et conformément à ce petit slogan repris plus haut, le Mc Donald’s de la rue de Hollande va jouer un rôle vibrant dans la vie de notre collectivité qu’elle dessert…

12H40, 30 décembre 2014, il est temps de boucler ce billet et de filer au Drive pour assouvir la frénésie des enfants et satisfaire à nos propres besoins de vérifier que c’est bien vrai et qu’il est bien là…

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 30 Déc 2014 12:48