Clusters Maritimes Ultramarins… et pourquoi pas Saint-Martin ?

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte décembre 15, 2014 13:45

Clusters Maritimes Ultramarins… et pourquoi pas Saint-Martin ?

Pour faire suite aux assises de Nantes durant lesquelles les ultra-marins ont su briller, les Clusters Maritimes Ultra-marins se sont réunis le 05 décembre dernier à l’initiative du Cluster Maritime Français…

Mais avant toute chose, qu’est ce qu’un Cluster Maritime ? Le cluster est un ensemble d’informations et de services mis en commun au travers d’une entité sur un territoire donné afin de créer un système qui ait un sens aussi bien pour les participants que pour les clients de cette organisation.

Le Cluster Maritime Français (CMF) est une organisation créée en 2006 par et pour les professionnels afin de rassembler tous les secteurs du maritime. De l’industrie aux services, le CMF est composé d’entreprises de toutes tailles, Pôles de compétitivité, fédérations et associations, laboratoires et centres de recherche, écoles et organismes de formation, collectivités et acteurs économiques locaux, ainsi que de la Marine nationale.

En 2008, le CMF a créé un groupe de travail “Synergie Outre-mer” qui a œuvré à l’émergence des clusters maritimes ultra-marins. Ainsi, cette réunion a permis de voir représentées la Guadeloupe, La Martinique, la Guyane,La Réunion, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie Française par l’intermédiaire de leurs propres clusters maritimes.

Ces clusters ultra-marins jouissent du modèle hexagonal sur lequel ils peuvent s’appuyer tant en terme de schéma de structuration que de levier vers Paris et Bruxelles.

Cet assemblage de clusters maritimes œuvrant en phase agit pour le développement de l’économie maritime chacun à l’échelle de sa région au bénéfice global de la France maritime. Géographiquement parlant, la France possède 11 Millions de Km2 d’espace maritime répartis sur tous les océans du globe, ce qui la positionne au second rang mondial.

outre-mer_2

cartographie_CMF_international_2013

Trois axes primordiaux de travail ont été identifiés par ce maillage de clusters maritimes avec en premier lieu l’emploi et la formation, suivi des problématiques liées aux infrastructures portuaires et au tourisme.

Dès lors, et au regard des ambitions saint-martinoises affichées dans ces domaines, voir notre territoire se doter du même type de structuration dédiée à l’économie maritime pourrait apparaître une idée un doigt raisonnable, permettre une meilleur intégration de nos spécificités voir même une prise en compte de celles-ci au bénéfice de l’économie.

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte décembre 15, 2014 13:45
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*