Saint Barth. Chikungunya : Nouveau foyer identifié

Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin
Par Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin juin 13, 2014 14:24

Saint Barth. Chikungunya : Nouveau foyer identifié

130614-ChikDepuis le 23 décembre 2013, 540 cas cliniquement évocateurs de chikungunya ont été estimés à Saint-Barthélemy.

Si la transmission du virus reste modérée, pour autant, depuis deux semaines, il est constaté une augmentation du nombre de cas.

Ainsi, 23 cas ont été constatés la semaine dernière et 30 cas cette semaine contre une dizaine les semaines précédentes, ce qui avait conduit le comité de gestion, réuni le 22 mai 2014, après proposition du comité d’experts, de décider la sortie de la phase d’épidémie.

Un nouveau foyer de contamination a été identifié dans le quartier de Colombier, les services de l’ARS et de la lutte anti-vectorielle ont donc repris des actions de pulvérisations ciblées et ponctuelles.

Pour autant, et afin d’éviter une nouvelle propagation du virus et limiter le risque d’évolution, il convient de poursuivre les efforts de prévention et de lutte contre le moustique Aedes Aegypti, vecteur de la dengue et du chikungunya.

Il est donc rappelé aux habitants de Saint-Barthélemy qu’il faut toujours veiller à :

· Détruire les lieux humides ou les concentrations d’eaux stagnantes, vecteurs de propagation des larves de moustiques ;

· Utiliser des répulsifs appliqués sur la peau et la pulvérisation d’insecticides autour des portes et fenêtres ;

· Porter des vêtements couvrant le corps au maximum et notamment les bras et les jambes ;

· Équiper les fenêtres et les couchages de moustiquaires.

 

Commenter l'article avec votre compte Facebook

Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin
Par Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin juin 13, 2014 14:24
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*