Après le rattachement de la Crimée à la Russie, Poutine pourrait tenter d’absorber la Transnistrie

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 26 Mar 2014 11:35

Après le rattachement de la Crimée à la Russie, Poutine pourrait tenter d’absorber la Transnistrie

Après le rattachement de la Crimée à la Russie, Vladimir Poutine pourrait tenter d’absorber d’autres régions russophones, comme la Transnistrie, en Moldavie.

Après le référendum en faveur du rattachement de la Crimée à la Russie et la démobilisation des 15 000 soldats ukrainiens stationnés dans la région, les regards se portent désormais sur la Transnistrie. Cette république séparatiste est enclavée entre l’Ukraine et la Moldavie. Les deux tiers de la population soutiennent Moscou.

poutineLes quelques centaines de soldats russes déployés dans ce minuscule pays dont la superficie est équivalente à celle du Luxembourg ont conduit des manœuvres militaires au cours de ces derniers jours.

La Russie maintient un contingent en Transnistrie depuis 1992. Les militaires russes ont simulé des exercices de défense de base militaire et des assauts dans le cadre d’opérations antiterroristes. Moscou montre clairement que l’armée russe est parfaitement capable de reproduire le scénario ukrainien à la frontière moldave.
Dimanche dernier, le général Breedlove a dit soupçonner Moscou de vouloir recourir à nouveau à la tactique mise en oeuvre en Crimée, consistant à organiser des manœuvres militaires pour préparer de rapides incursions transfrontalières.

D’autres manœuvres militaires russes sont attendues jusqu’au 29 mars, cette fois ci dans le centre de la Russie dans les régions d’Omsk et d’Orenburg. 10 000 soldats russes doivent y participer selon le ministère russe de la défense.

A lire, “Une semaine en Transnistrie” par Darmon Richter ICI

Sources: http://www.infosdefense.com / Reuters

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 26 Mar 2014 11:35