Minicipales 2014. Si l’on ne vote pas ici, on dépend quand même énormément de là bas

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 24 Mar 2014 14:43

Minicipales 2014. Si l’on ne vote pas ici, on dépend quand même énormément de là bas

Hier, dimanche 23 mars 2014, 45 millions d’électeurs étaient sollicités pour se rendre aux urnes dans le cadre du premier tour des élections municipales. Ici, à Saint-Martin, cette strate communale a été effacée, à tord ou à raison, par l’évolution institutionnelle concrétisée en juillet 2007 et qui nous a permis de passer du statut de commune de Guadeloupe à celui de Collectivité d’Outremer.

Pour autant, cette évolution de statut, largement “vendue” en 2003 avec une trompeuse étiquette autonomiste, ne nous isole pas des résultats de ces élections, la preuve n’étant aujourd’hui plus à faire sur le fait qu’en marge de notre relative autonomie s’est affirmée une certaine hyper-dépendance à la Guadeloupe notamment. Petit territoire nous sommes, mais avec des statistiques tous azimuts telles que les subsides nationaux ou européens attisent les convoitises et certains rechignent à ne pas user de nos mauvais chiffres pour pondérer les leurs, quelque peu meilleurs. Au bilan, le fléchage direct de bien des fonds, la décentralisation de bien des services peinent à trouver la latitude et la longitude de notre territoire qui de plus ne parvient pas à élever la voix suffisamment pour que les “grosses machines” soient contraintes d’entendre.

C’est en ce sens que les élections nationales et plus particulièrement guadeloupéennes auront inexorablement un impact sur nos petits quotidiens saint-martinois.

Premier élément de taille : une abstention record

240314-MunicipalesSi l’on était parvenu à s’habituer ou à se résigner à certains taux d’abstention lors d’élections non “locales”, c’est pourtant cette dernière qui s’impose largement lors de ce premier tour des élections municipales 2014 avec un chiffre historique : 38% d’absents ! Pour un peu, on se croirait ici.

Naturellement, il y aura le sempiternel lot de raisons bidons et d’excuses en bois : les électeurs se déplacent plus au second tour, c’est un témoignage du mécontentement etc etc… En attendant, le pilier de la démocratie qui est la notre vient de voir ses fondations un peu plus sapées qu’hier : même les élections locales n’intéressent plus suffisamment les français pour qu’ils se fendent d’un ticket de métro pour aller voter.

Très logiquement, ce sont donc les partis qui ont encore le militantisme chevillé au corps qui trouvent là un bel espace : leurs électeurs sont disponibles et mobilisés. Avec un peu de cynisme, on ne pourra que constater que les “affaires” et les déconvenues qui sont lot quotidien des deux grands partis nationaux auront sans doute sus venir à bout d’une part de leur électorat tant cette image est déplorable. Autant d’écrans de fumée qui viennent masquer les réalités pourtant omniprésentes : chômage, disparité des richesses, crise identitaire, ridicule à l’international, paupérisation et tissus économique qui ne produit plus rien que du tertiaire…

La nouvelle percée du front national

Bilan du premier tour pour le FN - source Europe 1

Bilan du premier tour pour le FN – source Europe 1

Comme à l’accoutumé depuis de nombreuses années, les résultats du front national sont à la hausse avec une première dans l’histoire du parti : l’élection au premier tour d’un de leurs candidats, en l’occurrence Steve Briois à Hénin Beaumont où le rassemblement bleu marine déploie depuis quelques années énormément d’énergie.

L’UMP comme le PS s’emploieront entre les deux tours à agiter le plus énergiquement possible l’épouvantail de ces résultats pour mobiliser ces 38% de français qui ont trouvé autre chose à faire dimanche dernier que de voter. Ce qui semble de plus en plus évident même si cela reste parfaitement subjectif, c’est que ces grands changements attendus par les français ne sont pas incarnés par ces deux ténors. Peut être que la notion de “grands changements” serait à définir, car au regard de ce que vit la France et plus globalement le monde, il y a fort à parier que les grands changements attendus relèvent plus de ce que la NASA propose dans une récente étude que dans le contenu de réformettes à rallonges qui ne modifient en rien le quotidien des citoyens autrement qu’en les sollicitant encore un peu plus.

Parallèlement, la souplesse du peuple français face à de profondes réformes serait sans doute passablement mise à l’épreuve puisque tout changement engendre paralysie, grèves et débordements… Un peu comme si les 73% de français qui estiment le pays sur la pente du déclin se considéraient tous capitaines du navire et avaient tous choisi de se résigner à ne pas changer de cap malgré le naufrage annoncé.

En Guadeloupe, si Victorin Lurel voulait préparer son retour, les résultats du premier tour ne lui sont pas favorables

Autour du gouvernement, la rumeur d’un remaniement ministériel se fait de plus en plus forte même si après ce premier tour des municipales, on l’attend essentiellement autour de Bercy. Pourtant, ici, on sent bien depuis quelques mois que l’enjeu de ces municipales en Guadeloupe est aussi de soigner un retour de l’enfant prodigue du PS en la personnes de Victorin Lurel, actuellement ministre des outre-mer.

En la matière, ce dimanche 24 mars fait figure de dimanche noir puisque le propre fief de Victorin Lurel, Vieux-Habitants, a été conquis par Aramis Arbau à la tête d’une liste sans étiquette. A Basse-Terre, Lucette Michaux-Chevry n’a pas failli à sa réputation de longévité et, forte de ses 85 années, a été ré-élue au premier tour.

Cette déconvenue pour Victorin Lurel sera naturellement largement analysée depuis Saint-Martin voire même pour Saint-Martin depuis la Guadeloupe, puisque bien des mécaniques de notre devenir trouvent encore leurs principaux rouages sur l’île papillon et que les trajectoires des puissants de l’île papillon dictent parfois, un peu trop même, le destin de Saint-Martin.

Retrouvez tous les résultats de ce premier tour des municipales en Guadeloupe, grâce à un travail de synthèse de Carib Creole News :

  Carib_Creole_News_-_Guadeloupe._Municipales_les_surprises_du_1er_tour.pdf (1,2 MiB, 999 hits)

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 24 Mar 2014 14:43