Chikungunya. Déplacement de grande qualité aux Antilles

Autre
Par Autre 7 Fév 2014 18:25

Chikungunya. Déplacement de grande qualité aux Antilles

(NDLR) Voilà un petit déplacement placé sous le signe de la lutte contre le chikungunya et le plan chlordécone qui risque bien de “piquer” encore un peu plus l’égo saint-martinois qui n’en est pourtant pas à son premier blacklistage, souvenons nous de la vraie fausse visite du Ministre de l’Intérieur.

Quoiqu’il en soit, le Professeur Benoît Vallet, Directeur Général de la Santé et le Préfet Thomas Degos, Directeur Général des Outre-mer se rendront aux Antilles les 10 et 11 février prochains. Il faut entendre par Antilles les îles de Guadeloupe et de la Martinique. Car en effet, même si Saint-Martin est le point originel de cette épidémie qui enfle sur le terrain et occupe de plus en plus de place dans des colonnes où l’on préfèrerait voir fleurir les bonnes nouvelles, seul le Préfet Thomas Degos se fendra d’un crochet à Saint-Martin. Notons que ce petit détour courtois a été ajouté à la marge du communiqué de presse officiel. On devine d’ailleurs qu’il n’abordera pas localement que le strict point épidémiologique… les chiffres de la sécurité imposant sans doute quelques mots.


070214-visiteNote aux rédactions 

Le Professeur Benoît Vallet, 

Directeur général de la Santé,

et,

Le Préfet Thomas DEGOS 

Directeur général des outre-mer

se rendront aux Antilles,  afin de faire le point sur l’épidémie de chikungunya et sur le plan chlordécone les lundi 10 et mardi 11 février 

Alors que les Antilles sont confrontées à un nombre croissant de personnes touchées par le virus du Chikungunya, le Directeur général de la santé (DGS) et le Directeur général à l’outre-mer (DGOM) ont souhaité se rendre sur place, au coté des préfets et des directeurs des Agences régionales de santé de la Martinique et de la Guadeloupe, pour y rencontrer les acteurs et partenaires impliqués dans la lutte anti-vectorielle et la protection de la population.

Ce déplacement conjoint couvrira également la gestion de la pollution par la chlordécone alors que le troisième plan est en préparation.

Il débutera lundi en Martinique puis se poursuivra mardi en Guadeloupe.

Sur les deux sujets, des réunions de travail sont prévues avec les représentants des collectivités territoriales compétentes et des acteurs de santé publique.

Le DGS et le DGOM effectueront également les visites des CHU de Martinique et de Guadeloupe et assisteront à deux actions de terrain, dans le cadre de la lutte anti-vectorielle, en Martinique et en Guadeloupe.

Le déplacement se conclura par une visite, mercredi 12 février, du DGOM à Saint-Martin accompagné des services de la DGS.

Autre
Par Autre 7 Fév 2014 18:25