Antilles. Chikungunya : Point de situation au 30 Janvier

Autre
Par Autre 31 Jan 2014 11:08

Antilles. Chikungunya : Point de situation au 30 Janvier

240114-ChikLa circulation du virus chikungunya s’est généralisée à Saint-Martin et s’est intensifiée à Saint-Barthélémy. Ces territoires restent toujours en phase de situation épidémique. En Martinique, la circulation du virus reste active. La Martinique est toujours placée en phase Situation épidémique. La Guadeloupe est placée de transmission autochtone modérée. En Guyane, aucune circulation autochtone du virus n’a été mise en évidence à ce jour. 

Situation épidémiologique actuelle à Saint Martin

– 870 cas cliniquement évocateurs.

– 476 cas biologiquement positifs 

-194 passages aux urgences pour suspicion de chikungunya. 18 cas biologiquement positifs ont été hospitalisés plus de 24 heures pour chikungunya. 

La quasi-totalité des quartiers de Saint-Martin est concernée par cette épidémie (21 quartiers sur 23). Le quartier le plus impacté est celui de Sandy Ground avec 191 cas biologiquement positifs (42 %), suivi du quartier d’Orléans avec 61 cas (13 %) et de Concordia avec 35 cas (8 %). 

Situation épidémiologique actuelle à Saint Barthélemy 

– 180 cas suspects 

– 56 cas biologiquement positifs

– 70 passages aux urgences pour suspicion de chikungunya. A ce jour, aucune hospitalisation de plus de 24 heures de patients biologiquement positifs pour le chikungunya, n’a été rapportée.

Les cas biologiquement positifs se répartissent dans plus de la moitié des quartiers de Saint-Barthélemy (15 sur 29). Cependant, leur répartition sur le territoire est inégale puisque 41 % de ces cas sont localisés dans le quartier de Corossol. 

Situation épidémiologique actuelle en Martinique 

– 980 cas cliniquement évocateurs de chikungunya

– 364 cas biologiquement positifs 

– 29 cas confirmés ou probables de chikungunya ont été hospitalisés plus de 24 heures.

Les communes les plus touchées au cours du mois de janvier sont dans l’ordre décroissant : Fort de France qui est de loin la commune la plus impactée, Basse Pointe, Le Lorrain, Le Marin, Le Diamant et Les Anses d’Arlet. 

Situation épidémiologique actuelle en Guadeloupe 

– 545 cas évocateurs de chikungunya. 

– 119 cas confirmés ou probables de chikungunya ont été identifiés p

La majorité de ces cas se situe toujours sur Baie-Mahault (65%), premier foyer de transmission locale identifié et qui est toujours actif à ce jour. Les autres cas sont situés sur l’agglomération pointoise (hors Baie-Mahault), à l’est de Grande Terre, le Nord et Sud Basse-Terre et la Côte au Vent. 

Situation épidémiologique actuelle en Guyane 

– 4 cas confirmés de chikungunya

– 21 cas suspects sont actuellement recensés 

Pièce jointe : Bulletin épidémiologique hebdomadaire INVS 

  310114-INVS.pdf (1 010,5 KiB, 467 hits)

Autre
Par Autre 31 Jan 2014 11:08