Bejisa : Deux blessés grave et douze blessés légers

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE janvier 2, 2014 12:08

Bejisa : Deux blessés grave et douze blessés légers

Bejisa se déplace vers le sud de l’île de La Réunion, où il devrait gagner en intensité, contrairement aux prévisions de Météo-France plus tôt dans la matinée.

 

Deux blessés grave et douze blessés légers sont à déplorer à cette heure et quelque 101.000 foyers sont privés d’électricité.

 

Ce soir, le cyclone Bejisa continue sa progression vers le sud et se fait de plus en plus violent. Le cyclone se déplace à une vitesse de 19 km/h vers le sud-est, s’accompagne de fortes pluies et de vents à plus de 170 km/h en rafales.

 

Thierry Robert, le maire de la commune de Saint-Leu, à l’ouest de l’île, a demandé jeudi à la population habitant à proximité de la mer d’évacuer les maisons, « car des vagues peuvent les atteindre » a-t-il précisé. Jean-Claude Lacouture, maire de la commune de L’étang salé (ouest de l’île), confirmait sur Radio 1ère que la situation se dégradait : « Nous avons des vents très violents, des arbres déracinés, tôles arrachées et toitures endommagées. » Pour l’heure, aucune évacuation n’est prévue à L’étang salé. L’ouest est la région la plus touchée par Bejisa.

 

L’amélioration du temps sur l’île de La Réunion est attendue en fin de nuit. L’alerte rouge pourrait être levée « dans la matinée de vendredi » a anticipé le préfet, sans certitude. « J’anticipe en disant que les avions pourront peut-être atterrir vendredi à partir de 10 heures », a-t-il ajouté lors d’un point presse à 19 heures (soit 11 heures à Saint-Martin).

 

Selon la Préfecture, le passage du cyclone Bejisa aurait déjà fait deux blessés grave et 12 blessés légers. Ces personnes n’auraient pas respecté les mesures de confinement qu’impose l’alerte rouge, selon le préfet Jean-Luc Marxa, interrogé dans le cadre du Journal Télévisé d’Antenne Réunion. « En vigilance rouge, il faut se mettre à l’abri », rappelle le préfet.
L’heure n’est plus aux réparations et au rangement. « Le premier objectif est de protéger les personnes », a-t-il encore affirmé.

 

De plus dans son dernier communiqué, la préfecture fait état de risques de submersion dans l’ouest du pays. « Une évacuation pourrait être envisagée » précise le communiqué.

 

De son côté, les communiqués réguliers établis par EDF montraient qu’au fil des heures un nombre croissant de foyers se trouvaient privés d’électricité. Ils étaient 10.000 en tout début de matinée, puis 92.000 en milieu d’après-midi, en raison de la dégradation des conditions météorologiques. Le dernier bilan établi par EDF faisait état de 101.000 foyers sans électricité. Ces derniers se trouvent principalement dans l’ouest et l’est de l’île (74.000 foyers recensés dans ces deux régions) et dans l’est (13.100 foyers).

 

 

Des cellules de crise ont été activé dans plusieurs communes ainsi que l’ouverture de centres d’hébergement. EDF, les compagnies de distribution d’eau et les opérateurs de téléphone ont mobilisé leurs équipes de secours. La préfecture a mis en place une cellule d’information au public.

 

La situation en direct à La Réunion (sur « Réunion 1ère »)


Live : passage du cyclone Bejisa sur l’île de… par Reunion1ere

 

Sources: Météo France, Préfecture de la Réunion, Les Echos, Tf1

Commenter avec votre compte Facebook
F. LETUVEE
Par F. LETUVEE janvier 2, 2014 12:08