Gendarmerie. Un bilan global dont les chiffres ne satisfont pas le Préfet Chopin

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 15 Déc 2013 16:38

Gendarmerie. Un bilan global dont les chiffres ne satisfont pas le Préfet Chopin

Vendredi dernier, 13 décembre, la tradition était respectée à Saint-Martin et les gendarmes de l’île célébraient leur sainte patronne en présence notamment du préfet Philippe Chopin et de la Présidente Aline Hanson.  

Au-delà de la fête, la célébration de la Sainte-Geneviève est en général l’occasion pour les autorités compétentes en matière de sécurité de faire briller leurs résultats. Or, pour quiconque vit à Saint-Martin et sans avoir besoin de s’appuyer sur les chiffres, on peut deviner que “l’année 2013 a été difficile” en terme de délinquance, de l’aveu du Commandant Paul Bétaille lui-même.

Le Préfet Chopin nous le confirme dans son discours prononcé à cette occasion et dont nous vous livrons l’intégralité ci-dessous :

151213-PrefetMadame la Présidente,
Monsieur le représentant du Président MAGRAS,
Monsieur le Vice Procureur de la République,
Mon Commandant,
Mesdames & Messieurs les Officiers, Sous-officiers, Gendarmes, Gendarmes Adjoints Volontaires (GAV), Mesdames Messieurs,

A l’occasion de cette journée de célébration et d’hommage à Sainte Geneviève, Sainte patronne de la gendarmerie nationale, et pour la deuxième année depuis mon arrivée à Saint-Martin, je suis particulièrement heureux d’être parmi vous, pour vous exprimer l’attachement que je porte et que le gouvernement et les Préfets portent à votre Arme.

Cette année encore, j’ai pu mesurer votre engagement et votre sens du service public dans votre action au quotidien, vous qui êtes au devant des dangers pour protéger nos concitoyens et garantir l’ordre républicain.

Certes les chiffres globaux ne sont pas satisfaisants et traduisent un certain enracinement de la délinquance dans la société Saint-Martinoise contre lequel il est difficile d’agir.

Ainsi, depuis le début de l’année, ce sont plusieurs crimes et délits de plus qui ont été commis par rapport à 2012. Le nombre d’homicides et de tentatives commis depuis le début de l’année est connu, Saint-Martin est le territoire français où le taux rapporté à la population est le plus élevé et les augmentations des nombres de cambriolages et de vols ne peuvent me satisfaire.

Mais si pour beaucoup, l’insécurité est inéluctable à Saint-Martin et constitue une « fatalité » contre laquelle il n’y a rien à faire, pour autant et comme me l’avait demandé le Gouvernement, et pour répondre à cette priorité arrêtée par le chef de l’Etat de garantir la sécurité des Français, vous avez, sous mon autorité et celle de l’autorité judiciaire que je salue, mené un combat de tous les instants.

Vous avez ainsi œuvré avec obstination contre la violence, les trafics, la délinquance, les cambriolages, et tout ce qui, comme le dit le Ministre de l’intérieur, mine notre pacte social.

Ainsi, vous avez participé à la mise en œuvre d’une stratégie d’action, destinée à enrayer la hausse de la délinquance dans les collectivités de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin et notamment afin de lutter contre les VAMA, les vols avec violence, les violences entre bandes et les cambriolages.

Même si pour le moment cela n’a pas permis de faire diminuer de manière arithmétique la délinquance, pour autant votre occupation déterminée du terrain a déjà porté ses fruits et notamment par une baisse notable des violences physiques crapuleuses.

En revanche, en matière de sécurité routière, les chiffres sont, pour l’instant bons et je salue le travail de tous et notamment de la BMO.

Ces résultats sont également à mettre au profit des différents escadrons de gendarmes mobiles qui se succèdent tous les 3 mois. Je profite de l’occasion pour remercier les 73 gendarmes mobiles de l’Escadron de Dijon, en fonction depuis 1 mois, pour leur travail et leur redire que sans eux il serait encore plus difficile d’assurer la sécurité de tous.

En outre, et comme l’avait demandé le ministre de l’intérieur vous avez su vous remettre en question et renouveler vos méthodes de travail. Votre participation à des actions de sensibilisation des socio-professionnels à la prévention des vols à main armée et votre engagement dans la campagne inédite de dépôt des armes à feu sont autant d’exemples de cette remise en cause.

Votre persévérance est saluée et votre action reconnue de tous mais la tâche reste entière et il conviendra de renforcer les partenariats et la coordination avec tous les autres acteurs publics et privés pour être encore plus efficaces et aboutir à des résultats probants.

Vous devrez vous rapprocher davantage de la population et restaurer cette relation de confiance. Je sais qu’avec une partie de la jeunesse, les relations sont empreintes de méfiance et que les liens sont tendus.

Mais, il en va de l’avenir de cette île et de son développement pour que nous agissions de manière déterminée afin de prévenir le plus précocement possible ce passage à l’acte.

Il faut, à côté de votre action, poursuivre une politique de prévention plus efficace et une action déterminée en direction des jeunes. Le CUCS est un instrument, il faut en créer d’autres, une mission locale notamment et travailler de plus en plus avec les associations qui œuvrent sans relâche.

Je sais pouvoir compter sur votre sens des valeurs et du devoir pour mener cette action. Soyez dignes de la confiance que la population et les pouvoirs publics portent en vous pour continuer de garantir l’ordre républicain. Soyez exemplaires en toute circonstance.

Enfin, j’ai, en cette occasion, une pensée pour vos familles et vos proches. Eux qui subissent les affres de ce métier exigeant que vous exercez au service des autres et, dans certaines circonstances, au péril de votre vie.

Cette année encore des militaires de la gendarmerie nationale ont payé de leur vie l’accomplissement de leur mission et c’est dans ces moments que nous devons avoir une pensée pour leurs familles et leurs proches.

Quand j’entends, parfois quelques voix qui attaquent la Gendarmerie, son action, ou les femmes et les hommes qui la composent, je suis en profond désaccord.

S’en prendre à l’arme c’est s’en prendre à l’état, ni l’une ni l’autre ne sont certes infaillibles mais il est inutile d’affaiblir les uns et les autres car les institutions ont vocation à servir l’intérêt général et la population.

Pour lutter contre la délinquance, sous toutes ses formes, nous avons besoin d’être unis et d’être solidaires avec les hommes et femmes qui luttent sans relâche contre elle.

Mon commandant, Mesdames Messieurs les Officiers, Sous-officiers, Gendarmes, Gendarmes Adjoints Volontaires (GAV), je vous renouvelle mon soutien et je salue l’action déterminée que vous menez au quotidien et vous encourage à poursuivre dans ce sens, comme je l’ai indiqué au général FAVIER, Directeur général de la gendarmerie nationale. Soyez également assurés que tous les services de l’Etat, placés sous l’autorité de la Préfète Marcelle PIERROT et la mienne, continueront de vous accompagner dans votre mission car il en va de l’intérêt général.

Je vous souhaite à tous une très bonne fête de Ste Geneviève.

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 15 Déc 2013 16:38