Le nord-est de l’Australie sous l’oeil du cyclone Yasi

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE février 2, 2011 22:10

Le nord-est de l’Australie sous l’oeil du cyclone Yasi

Le Queensland attend un cyclone de la puissance de l’ouragan Katrina, qui a ravagé la Nouvelle Orléans en 2005.

Des milliers d’Australiens ont été forcés de fuir à l’approche d’un cyclone d’une ampleur inédite. Le cyclone Yasi doit frapper dans les prochaines heures la côte nord-est de l’Australie, une zone très peuplée et touristique, située près de la Grande barrière de corail. Sur sa trajectoire notamment, la ville de Cairns, habituellement remplie de touristes, tous ses habitants se sont réfugiés dans des abris.

La chef du gouvernement australien, Julia Gillard a mis en garde la population de l’Extrême-nord du Queensland : “il s’agit probablement du pire cyclone que notre nation ait connu, mais votre courage doit être plus fort encore que cette puissance de la nature”.

Classé en catégorie maximale, l’ouragan devrait faire souffler des vents à 300 km/heure. Le sud du Queensland, affecté récemment par des inondations, doit cette fois échapper à la catastrophe.

Vingt-quatre heures de terreur” prévient à la Une le quotidien national The Australian. Selon les dernières données du Bureau de la météorologie australien, le cyclone Yasi devrait frapper les côtes du Queensland à minuit, heure locale (soit 14h, heure de Paris).

“Le coeur du cyclone” sera “très destructeur” et sera “accompagné d’une tempête dangereuse plus au sud”.

Le Premier ministre du Queensland, Anna Bligh, a déjà prévenu la population de ne pas compter, cette nuit, sur les secours d’urgence. Pompiers et personnel médical seront dans l’incapacité d’intervenir sans mettre leur propre vie en péril. “C’est un événement incomparable à ce que nous avons subi ces récentes années” a -t-elle déclaré.

Les aéroports et les routes de la région sont déjà fermés. Le réseau électrique a été partiellement coupé.

Dans un message solennel, le Premier ministre australien Julia Gillard a assuré ses compatriotes du nord-Queensland que “dans les heures de destruction” qui allaient s’abattre sur eux, le reste du pays partageait leur angoisse.

Pour l’Australie, cela sera, sans nul doute, une des plus longues nuits de son histoire.

Commenter avec votre compte Facebook
F. LETUVEE
Par F. LETUVEE février 2, 2011 22:10