Saint-Martin, vue de (pas si) loin …

Henri TIMBALATES
Par Henri TIMBALATES juin 24, 2013 14:34

Saint-Martin, vue de (pas si) loin …

Cette semaine, nous accueillons avec beaucoup de plaisir un nouveau chroniqueur qui va nous offirir régulièrement une vision de Saint Martin vierge de toute attache locale : Henry TIMBALATES qui, de son poste d’observation basé à Saint Barthélemy, nous invitera à nous décaler un tant soit peu pour prendre conscience de notre image hors du champ de nos réalités, souvent nombrilistes. 
Quoi de neuf dans les îles du Nord ?
 
Les cousins de Saint Barth regardent du coin de l’oeil les poussées de la crise d’adolescence de leur belle voisine. Elle séduit, étonne, déconcerte, et inquiète aussi…
 
Séduction: il faut bien reconnaître que les atours de la belle sont de nature à tenter les plus austères. Eh oui, St Barth est à St. Martin ce que l’Allemagne est à la France : nous sommes les cousins “germains”. Un petit resto à Grand Case, un bon Havane chez Bacchus, quelques emplettes à Marigot, j’en passe, sans doute des meilleures … Non seulement on ne crache pas dessus, mais on en a besoin.
Étonnement: on ne va pas s’acharner sur la gouvernance, on n’est pas du genre à tirer sur une ambulance, mais bon, 2 présidents invalidés sur 2, vous mettez la barre très haut, le record sera difficile à battre… Vous voulez que Kaiser Bruno (que Dieu lui prête longue vie) attrape une crise d’apoplexie?
Déconcertation: des sous, du pognon, du blé… On sent bien que le cœur n’y est pas, il manquera toujours cent sous pour faire un eurodollar, alors on continue à faire des dettes. Ça ne doit pas être très grave, il n’y a que l’Etat qui prête, avec de l’argent qu’il n’a pas non plus… Chacun ses petits soucis…
Inquiétude aussi: les défis à relever sont tels que même les cousins germains, pourtant réputés bon gestionnaires, ne sauraient pas par quel bout attaquer le problème. Ça fout la trouille !
Alors, on se prend à rêver : si le salut de la France doit passer par l’Allemagne, pourquoi Kaiser Bruno (que Dieu lui prête longue vie) ne s’occuperait-il pas de Saint-Martin ?
En attendant les deux îles s’éloignent, et comme il y a moins de touristes en juin, Jean Claude Voyageur supprime quelques rotations en douce! Jean Claude, merde, au moins préviens !
Allez, le Saint Barth vous salue bien.

Commenter avec votre compte Facebook

Henri TIMBALATES
Par Henri TIMBALATES juin 24, 2013 14:34
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*