Saint-Martin: Se faire tirer dessus… peut-il devenir “normal” ?

Sxminfo Antilles
Par Sxminfo Antilles mai 30, 2013 00:41

Saint-Martin: Se faire tirer dessus… peut-il devenir “normal” ?

Un homme à reçu une balle dans une épaule et a évité la seconde qui est passée très près de sa tête cet après-midi à Concordia.

Cette situation fait suite à la tentative de vol de son deux-roues alors que celui-ci quittait un restaurant de Concordia. La victime, un homme bien connu à Saint-Martin et que sa carrière a sans doute un peu préparé aux “situations particulières” s’est aprement défendu et a empêché le vol de son véhicule.

Au cours de la rixe, deux coups de feu sont tirés laissant la victime par terre. Cette dernière a été hospitalisée immédiatement après les faits et son pronostic vital n’est pas engagé, il lui restera à gérer psychologiquement l’évènement !

Si le Fish Day fût un révélateur de certaines tensions mais aussi d’une certaine américanisation locale quand au port d’arme, ce fait anodin en apparence raisonne profondément différemment lorsqu’il est assorti de coups de feu. Pourra-t-on encore demain refuser la cigarette réclamée un peu vertement ou la pièce de monnaie dont on sait qu’elle financera le rocher de crack sans risquer une balle puisque cela semble devenu “banal“ ?

Une phrase prononcée plus tard dans la journée sur le sujet par une dame respectable et respectée à Saint-Martin me laissera pensif : “En sommes-nous vraiment là à Saint-Martin ? On peut se faire tirer dessus pour n’importe quoi ?”, petite phrase qu’elle m’adressa par la fenêtre de son véhicule pendant que je m’écartais docilement pour laisser passer 6 jeunes hommes, american staff et bull terrier au côté… ne me demandez pas s’ils étaient muselés, castrés ou pucés.

Commenter avec votre compte Facebook

Sxminfo Antilles
Par Sxminfo Antilles mai 30, 2013 00:41
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*