Acte IV : de l’importance de parvenir à une représentation locale en terme d’éducation en phase avec nos spécificités

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 7 Mai 2013 17:30

Acte IV : de l’importance de parvenir à une représentation locale en terme d’éducation en phase avec nos spécificités

En quoi un avenir proche pourrait-il constituer un élément de response aux problèmes récurrents d’instruction à Saint-Martin ? Simplement parce que le poste de représentant du recteur de Guadeloupe à Saint-Martin est ouvert</a>, signifiant un départ imminent de Madame Claudy Movrel qui a été la première à occuper ces fonctions.

Cette vacance constitue une nouvelle opportunité pour la Collectivité de Saint-Martin que de voir une personnalité expérimentée et culturellement transversale parvenir à faire émerger et à animer les dossiers primordiaux à l’éducation et donc à l’avenir de notre territoire. Attention, il ne s’agit pas ici de qualifier les bases de l’existence de poste que Madame Movrel a posées mais bien de souligner l’importance de voir nommer une personne parfaitement au fait de la complexité qui est nôtre.
Les décideurs en la matière ne sont naturellement pas établis à Saint-Martin et la décision de nomination risque de répondre à des impératifs administrativo-poilitiques voire à des plans de carrière qui ne laisseront que peu de place à nos urgences.
L’on se souvient tous de “l’affaire Romney” qui pour de bonnes raisons originelles avait finalement dérivé jusqu’à présenter des relents de communautarisme. Rien, pas même la “séquestration” par le Comité Romney du Président de la Collectivité de l’époque pourtant sensible en matière d’enseignement (Frantz Gumbs), n’avait pu influer l’application de la décision déjà prise par les instances de l’Education Nationale.
Il est donc à espérer que ces mêmes instances sauront cette fois être à l’écoute du territoire qui transpire par tous ses faits divers de l’inadéquation d’un système par trop français à un public par trop hétérogène pour que sur ce point, l’éducation, la spécifité locale trouve chaussure à son pied… et franchement, nous disposons certainement d’une personnalité qualifiée et rompue à l’exercice de la négociation, au montage et au portage de dossiers…
Il est peut être temps de prendre les devants pour que d’autres comités n’aient pas à se former devant le fait accompli.

biep-fiche-offre-66634-V0.pdf

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 7 Mai 2013 17:30