Aline Hanson, Présidente du Conseil territorial de Saint-Martin

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 18 Avr 2013 10:38

Aline Hanson, Présidente du Conseil territorial de Saint-Martin

Lors de la réunion extraodrinaire du conseil territorial du mercredi 17 avril, Aline Hanson a été élue à la présidence en remplacement de Alain Richardson, démissionné par le conseil d’Etat.
Durant cette même séance, le conseil exécutif et les commissions ont également été renouvelés.
 
Avant de revenir sur le détail des délibérations, nous avons souhaité en savoir un peu plus sur cette institutrice et directrice d’école qui, en dépit d’une carrière politique de plus de 30 ans, reste bien mal connue du grand public et qui est amenée aujourd’hui, par la force des choses, à prendre les rênes d’une Collectivité exsangue.
 
Une enseignante engagée
Née en 1949, Mme Aline Hanson a effectué sa formation au lycée de Baimbridge, en Guadeloupe, puis à l’Ecole Normale Supérieure.
De retour sur son île natale en 1974, elle enseigne à l’école du Bord de Mer. Elle travaille également comme documentaliste et coordonnatrice des projets dédiés à la Zone d’Education Prioritaire (ZEP) de Saint-Martin et participe à la création du centre local de documentation pédagogique. 
Notons ici que son parcours professionnel a été partiellement accompli en binôme avec un autre élu RRR, Louis Emmanuel Fleming, avec qui elle a même partagé une classe durant un temps. 
Mme Hanson occupe le poste de directrice de l’école élémentaire de Sandy Ground depuis 1991, dont on ne sait pas encore si elle demandera la disponibilité.
 
Elle a toujours milité pour la discrimination positive et une approche différenciée de l’enseignement à Saint-Martin, revendicant les spécificités linguistiques et sociétales. C’est d’ailleurs dans ce cadre qu’elle a initié et porté le module de formation de l’IUFM de Pointe-à-Pitre, dont elle est membre du Conseil d’administration, dédié à Saint-Martin. C’est également en ce sens qu’elle a mené en 2009 la campagne de recrutement de titulaires d’une licence (au lieu du master normalement nécessaire) pour les former sur place au concours de l’IUFM.
 
Un engagement étendu à la politique
C’est en 1977 qu’Aline Hanson a fait son entrée en politique sur une liste menée par Elie Fleming. Elle a ensuite naturellement rejoint Albert Fleming avec lequel elle a officié jusqu’en 2001.
Puis elle a, selon ses propores termes, “marqué une pause et est revenue en politique en 2007 lorsque la COM de Saint-Martin a été créée”. Elle a d’ailleurs travaillé à ce nouveau statut au sein du groupe “Consensus Populaire à le recherche d’un Statut pour Saint-Martin”.
 
Une longue carrière politique donc, qui semble linéaire. Pourtant, entre une entrée en politique sous Elie Fleming et une adhésion RPR jusqu’à la fin de ce parti, le choix d’Alain Richardson et du RRR en 2007 peut laisser penseur.
 
Déjà présidente
Présidente de l’association en charge du Centre Culturel de Sandy Ground jusqu’en avril dernier, Aline Hanson est également présidente de la SEMSAMAR depuis le mai 2012. Mais elle ne fêtera pas son premier anniversaire en tant que telle puisqu’elle a déjà annoncé son intention de quitter ce poste au sommet de la société d’économie mixte.
 
Ainsi, c’est sans conteste d’une femme d’expérience et d’engagement que la COM hérite.
Et même si celle-ci a déclaré logiquement s’incrire dans la continuité de la politique d’Alain Richardson, nous avons hâte de découvrir le style qu’elle ne manquera pas d’insuffler et sa ligne de gouvernance.
Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 18 Avr 2013 10:38