EDITO: Abstention en trompe l’oeil

Autre
Par Autre juin 13, 2012 04:00

EDITO: Abstention en trompe l’oeil

Le président de la Collectivité se fend à quelques jours de ce second tours des élections législatives d’un communiqué traitant de ce récurent problème de l’abstentionnisme local outrageant.

Un communiqué très comptable et très instructif puisque l’on y pose mathématiquement la véritable représentativité des deux candidats en lice au regard de leurs résultats respectifs au premier tour : Daniel Gibbs a obtenu au premier tour le soutien de 11,97 électeurs sur 100 pendant que Guillaume Arnell en obtenait 7,68.
Il ne fait aucun doute que Saint-Martin n’échappe pas au désintérêt général qu’éprouve la population pour la chose politique. Cela explique partiellement ce nouveau record local d’abstention.

On pourrait s’arrêter là… ne pas se demander si le manque de représentativité effectif de nos élus ne devrait pas remettre en cause ce statut si particulier. Mais, franchement, que représente-t-on lorsque 70% des électeurs vous tournent le dos ?

Est ce qu’il n’est pas temps d’ébranler un peu quelques piliers de la 5ème république, de réviser le code électoral, d’ouvrir les portes de la réforme du droits de vote plutôt que de camper sur des règles qui amènent nos élus à n’être que des erzats de représentants, portes étendards d’une bulle minoritaire, déconnectée des centres d’intérêts réels de la population et néanmoins détenteurs du pouvoir qui la régit ?

Et, en m’aventurant un peu dans le domaine de la psychologie (de comptoir) qui n’est pas le mien mais qui pourtant éclaire bien des pans de notre société, je m’interroge : comment se vit-on élu lorsque l’on se sait représentatif d’une poignée de citoyens ? Et bien je crois que de façon subjective et inconsciente, on le vit mal. On pallie à grand coup de protocoles couteux, d’abus de pouvoir, on surjoue son rôle pour exister, on s’habille de la sémantique du politiquement correct. L’habit ne fait certes pas le moine, mais un bel habit peut au moins faire illusion.

Certes, il est plus confortable lorsque l’on est élu de pouvoir se prévaloir d’un participation plus forte que celle affichée pour le premier tour de ces législatives. Il n’y a qu’à voir le confort que cela confère lorsque l’on croise le Président Magras qui dispose d’un réel électorat et qui se permet même le luxe de gagner au premier tour…… il est alors facile de s’offrir le luxe de l’humilité, qui est une véritable qualité, lorsque l’on jouit de ce plébicite.

Pourtant, une phrase du candidat Arnell dans le Pélican cette semaine est venue se poser naturellement aux côtés d’un petit souvenir des territoriales, un détail qui n’a ému personne… qui me semble pourtant gravissime et qui aurait du jeter un doute énorme sur la valeur de l’expression démocratique locale.

Le candidat Guillaume Arnell semblait en effet dans les colonnes de ce quotidien regretter quelque peu que la dynamique du groupe RRR n’ai pas su être retrouvée pleinement pour cette nouvelle échéance. La bienséance et le politiquement correct l’amènent à remettre en cause la méthode de travail, à envisager une campagne de terrain plus importante pour cet entre deux tours, plus de porte à porte… Mais, est ce que ce ne serait pas plutôt et tout simplement un manque de moyens ?

On sait que tous les candidats ont jeté tout ce qu’ils pouvaient dans cette campagne territoriale, leur énergie, leurs moyens, leur temps… Aucun doute que cela ait eu un impact positif sur l’abstentionnisme.

Mais quelque chose me taraude quand je mets cela en perspective du fait qu’il a été comptabilisé à l’époque dans plusieurs bureaux de vote quelques bulletins nul pour cause de coupures de monnaies pliées à l’intérieur… voilà qui a peut être motivé certains électeurs (dont quelques abrutis qui ont juste oublié de récupérer le billet avant de glisser le bulletin dans l’enveloppe) et donc participer à un abstentionnisme plus “relatif”.

Si vous avez quelques talents artistiques et que vous acceptez de poser sur la toile ces différents éléments pittoresques et traditionnels, vous aurez alors toutes les raisons en contemplant ce chef d’œuvre d’aller voter massivement…… au Grand Marché, tant que vous le pouvez encore… car ne vous faites aucune illusion, tous les indicateurs sont au rouge et les tickets de rationnement sont en vue.

Clint EASTWOOD 😉

Commenter avec votre compte Facebook
Autre
Par Autre juin 13, 2012 04:00

Les dernières infos

Suite...