SUPERJET 100: Aucun survivant dans le crash du Soukhoï en Indonésie

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 10 Mai 2012 07:22

SUPERJET 100: Aucun survivant dans le crash du Soukhoï en Indonésie

Des soldats indonésiens en train de regarder une carte avant de rechercher l’avion disparu. EPA/MAXPPP

Les secouristes indonésiens n’ont trouvé jeudi aucun survivant dans le crash au sud de Djakarta d’un avion russe Soukhoï qui avait disparu mercredi lors d’un vol de démonstration avec une cinquantaine de personnes à son bord.

“Nous n’avons pas trouvé de rescapé”, a déclaré Gagah Prakoso, porte-parole des secouristes, à la télévision indonésienne Metro; l’avion s’est  pulvériser sur le chox avec le flan de la montagne à 1800 mètres d’altitude.

La carcasse de l’appareil, repérée par un hélicoptère de recherche, se trouve sur une falaise à 1.650 mètres d’altitude.

L’avion, qui transportait 44 passagers, a disparu des écrans radars alors qu’il survolait un volcan de l’île de Java occidentale.

Des hommes d’affaires indonésiens, des diplomates de l’ambassade de Russie à Djakarta et des journalistes avaient pris place à bord de l’appareil, un Superjet-100 d’une capacité de 68 à 130 passagers.

Face à ce drame, le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono a appelé au lancement d’une “enquête minutieuse” sur les raisons de l’accident. De son côté, le Comité d’enquête de Russie a annoncé ce jeudi l’ouverture d’une enquête criminelle. “Une enquête criminelle a été ouverte, des indices indiquant qu’un crime relevant de l’article 263-3 du code pénal (violation des règles de sécurité de transport et d’exploitation d’un moyen de transport) a été commis”, a indiqué le Comité.

Le Soukhoï Superjet-100 est fabriqué en collaboration avec l’américain Boeing et l’italien Finmeccanica. L’avionneur russe compte 170 appareils dans ses carnets de commande et espère en fabriquer un millier d’exemplaires, destinés principalement à l’étranger.

sxminfo avec agences

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 10 Mai 2012 07:22