EDITO: Qu’il est complexe de trouver une ligne éditoriale en phase avec l’actualité dans cette période électorale

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE février 3, 2012 14:13

EDITO: Qu’il est complexe de trouver une ligne éditoriale en phase avec l’actualité dans cette période électorale

Entre plonger avec scepticisme dans la fosse en acceptant de s’y salir et prendre la hauteur au risque de de “pondre” des billets moins accrocheurs, le choix est parfois délicat.

 Pourtant, la perception d’un grain de riz sous la loupe n’a rien à voir avec celle du même grain de riz à 2 mètres.

 C’est donc encore, et de façon un peu présomptueuse, de hauteur que nous allons vous demander de faire preuve dans ce petit édito un peu “fourre tout”.

 A la lecture des réactions de plus en plus nombreuses publiées sur notre site, ce qui transparaît de constructif est cette volonté de penser un Saint-Martin meilleur et porteur d’avenir. Bien évidemment, nous sommes tous sous influence et les difficultés économiques et sociales du moment nous incitent à prendre parti, à choisir un axe sur la base d’idées, sans doute, mais surtout d’une image. Ne vous leurrez pas, cette image est artificielle et n’est en fait que le fruit du travail de conseillers proches du candidat, ceux qui sont chargés de faire en sorte que leur “produit”, une fois en rayon, soit celui que vous choisirez.

Car, au niveau des idées, ce qui nous est proposé actuellement dispose d’un tronc commun évident. Tous les partis/groupements/mouvements/associations, y compris celles qui n’ont pas d’objet politique vous affirment qu’ils sont seuls capable et je cite :

– de Relancer l’économie
– de Rétablir la sécurité
– de Simplifier la fiscalité
– de Créer des emplois, principalement pour nos jeunes
– d’Assurer la sécurité aux investisseurs
– d’Instaurer une démocratie participative au projet de chaque citoyen
(www.alternativescitoyennes.org/lassociation/role-et-missions.html)

Je vous mets au défi de trouver une liste locale qui n’aura pas exactement les mêmes ambitions. Ces aspirations nous appartiennent à toutes et tous et qu’un groupe puisse en revendiquer la paternité stricte est assez cocasse.

Une question se pose alors : pourquoi autant de listes ?

Des 16 membres de la majorité qui étaient au pouvoir en 2007 aujourd’hui 9 continuent d’assumer leurs fonctions.
Pourquoi les autres ont-ils capitulé ? En quoi aujourd’hui ceux là seraient-ils plus compétents que ceux qui ont assumé ?

Ces 7 personnes se sont écartées de la mission que la population leur avait confiée pour des raisons multiples : certain(e) parce que leur amour propre a pu être blessé, d’autres parce que leur “karma” leur promet des fonctions nationales, d’autre encore parce qu’ils ont été sensibles aux discours karmiques des précédents et enfin une dernière catégorie a quitté le navire pensant simplement que le temps du capitaine était terminé.

La grogne survenue autour de la TGCA a fourni clef en main un groupe homogène à l’un de ces mutins, SXMINFO est même né de cette grogne, de la volonté d’une poignée d’asphyxier la Collectivité de recours divers. L’outil que nous sommes a depuis évolué, s’est affranchi, émancipé.

Un autre groupe de grognons défilait ce matin dans nos rues, les chauffeurs de taxi dont il se dit qu’ils pourraient être mis à contribution pour l’usage permanent qu’ils font des parkings du front de mer. Encore une fois, les opportuns sont du cortège et viennent prêter main forte à ces manifestants… électeurs potentiels. Il est toujours important de se poser le premier comme le défenseur inconditionnel de cette catégorie en colère.

Mais, si l’information était vérifiée, ne sommes nous pas dans un schéma de “pompier pyromane” ?

1. Mes services imaginent cette contribution qui sera impopulaire
2. A 45 jours des élections cette mesure est rendue publique par mes services
3. Le jour J je me pose en défenseur des opprimés.

Mais c’est sans doute un schéma qui n’est pas plus étrange que d’autres puisque certains membres de l’opposition historique sont capables de proposer des délibérations au Conseil Territorial et…… de ne pas les voter.

Rien ne sortira de positif de l’agitation organisée; l’unité, la stabilité et un sens aigu de l’intérêt public doivent supplanter les ambitions personnelles. Le Grand Changement à Saint-Martin a eu lieu en 2007, il faut aujourd’hui l’assumer avec courage, en acceptant de courber l’échine, d’affronter les difficultés économiques mais certainement pas en faisant miroiter à la population une autre ère de réformes miraculeuses.

Rome ne s’est pas faite en UN jour… mais les Romains se sont montrés persévérants et ont construits pour l’avenir !

La ligne éditoriale de notre site est et restera ouverte à tous conformément à notre esprit démocratique et citoyen, y compris aux agitateurs de foule. Mais cet espace “edito” ne se laissera pas abuser par une actualité trop évidente et nous saurons rappeler au lecteur la responsabilité passée de chacun dans la situation qui est aujourd’hui la notre.

Florent LETUVEE – sxminfos.net

Commenter l'article avec votre compte Facebook

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE février 3, 2012 14:13
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*