SAINT MARTIN: A Oyster Pond, les raisons de la colère…

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE octobre 4, 2011 14:35

SAINT MARTIN: A Oyster Pond, les raisons de la colère…


©2011 Reimar Gaertner and World of Stock.

LE GROUPEMENT DE RESIDENTS D’OYSTER POND INVITE TOUS LES HABITANTS DU QUARTIER A UNE REUNION samedi à 15 HEURES Au CAPTAIN OLIVER’S.

Alors que le quartier d’Oyster Pond a été le premier et presque la seule zone à payer depuis 10 ans un super impôt P.A.E pour son aménagement et ce, en plus des impôts et taxes classiques, alors que nous payons l’eau et l’assainissement très chers, alors que nous assumons la charge financière de l’entretien et consommation de l’éclairage public ainsi que l’entretien des accotements et trottoirs de la route départementale qui nous traverse.

 EST-IL ACCEPTABLE POUR L’EAU :

– Qu’elle manque au robinet, de plus en plus souvent et de plus en plus longtemps

– que les responsables annoncent que cette situation va encore se dégrader

– que l’E.E.A.S.M qui avait dit, il y a 2 ans, vouloir installer un réservoir tampon et un surpresseur entre Oyster Pond et Quartier d’Orléans, ne donne pas suite alors que ce dispositif d’attente peut être rapidement mis en place.

–  que la solution pérenne d’un réservoir pour Quartier d’Orléans et Oyster Pond sur les hauteurs de Quartier d’Orléans ne fasse plus partie des prévisions à long terme.

  POUR L’ASSAINISSEMENT :

– Que nos égouts se déversent en mer sans traitement depuis l’été 2008

– Que la seule solution proposée soit l’installation d’une usine de traitement des égouts en plein cœur de notre quartier, sur son unique plage, avec les nuisances que cela peut apporter par une construction prévue a minima

– De laisser construire avec l’argent public, c’est-à-dire notre argent, une usine sous dimensionnée en zone inondable qui risque d’être détruite nous laissant dans un cloaque d’immondices, comme celle des Terres Basses qui l’a été pour partie en 2008 par Omar simple petit cyclone. Cette dernière est restée hors service près de 2 ans !

– De la laisser construire à côté d’habitations et commerces alors que du terrain existe en dehors des zones habitables

– Que l’on mette à la charge d’Oyster Pond la reprise et l’agrandissement du réseau d’assainissement, alors que nous avons financé seuls sa construction, puis payé une 2e fois avec la taxe sur le P.A.E et que nous continuons de le payer sur notre note d’eau et sur nos impôts locaux. Quant au lotissement le Coralita, et habitations hors réseau collectif, il leur sera demandé comme en Métropole, une mise en conformité en application d’une

Législation Nationale qui oblige cette mise aux normes surveillée par un SPANC (service public d’assainissement non collectif).

 POUR LA TAXE SUR LE P.A.E (Programme d’Aménagement d’Ensemble)

– Que nos dirigeants aient voté le 27.09.2001, juste pour nous, de nous taxer à hauteur de 14,9 millions de Francs pour financer des équipements qui devaient être réalisés dans les 10 ans, soit avant le 27.09.2011. Où sont ces équipements ? Et cerise sur le gâteau, la COM ne vient-elle pas de reconduire cette taxe pour 10 ans !

 SI VOUS N’ACCEPTEZ PLUS DE N’ETRE BONS QU’A PAYER

 Venez nous rejoindre, et nous aider, nous avons besoin de tous. Seuls, nous ne pouvons que subir. Ensemble nous nous ferons entendre, et ferons appliquer nos droits de citoyens envers les dirigeants de cette C.O.M que nous formons, ainsi que les Sociétés qui nous font payer au prix fort des services que l’on est en droit d’attendre, meilleurs pour moins cher.

 Venez, nous pourrons vous informer, débattre, et nous déterminer sur les actions à mener sur ces sujets et d’autres : les poubelles, l’électricité, la propreté de l’île, les lotissements prévus en continuité d’Oyster Pond jusqu’à Quartier d’Orléans, le lagon et sa mangrove, les vendeurs de time share….

  G.R.O.P association loi de 1901                      [email protected]

Commenter l'article avec votre compte Facebook

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE octobre 4, 2011 14:35
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire