Yémen : évacuation des Européens

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 4 Juin 2011 23:32

Yémen : évacuation des Européens

Des unités de l’armée ont rejoint la contestation. Photo AFP

Des affrontements se sont poursuivis hier à Sanaa entre forces gouvernementales et combattants tribaux, aggravant l’insécurité.

Des heurts ont opposé par intermittence hier dans la capitale yéménite des hommes armés tribaux aux forces du chef de l’Etat Ali Abdallah Saleh, blessé la veille dans un bombardement du palais présidentiel et confronté à de nouvelles défections au sein de l’armée. Le président est arrivé hier soir à Ryad en Arabie saoudite pour y être soigné, d’après un responsable saoudien.

Le Premier ministre Ali Moujawar et quatre autres responsables, blessés dans le bombardement d’une mosquée du palais, ont aussi été transportés en Arabie saoudite pour des soins. Au total, ce bombardement, survenu au moment de la prière du vendredi, a fait 11 morts et 124 blessés, selon un responsable gouvernemental. Saleh a accusé son rival Sadek al-Ahmar, le plus puissant des chefs tribaux, du bombardement.

L’attaque du palais a été suivie du bombardement de résidences de membres du camp al-Ahmar.
Dix personnes ont été tuées, selon des sources tribales. Saleh qui refuse de quitter le pouvoir est confronté à de nouvelles défections au sein de l’armée. Le général Jebrane Yahia al-Hachedi a annoncé son ralliement à l’opposition, selon une source militaire.
Après l’annonce par l’Union européenne de préparatifs en vue d’évacuer ses citoyens du Yémen, l’Allemagne a ordonné hier la fermeture immédiate de son ambassade au Yémen, dont le personnel va être évacué. Le ministère français des Affaires étrangères a recommandé à ses ressortissants « de quitter le Yémen au plus vite en empruntant les vols commerciaux disponibles ».
L’ONG française Triangle Génération Humanitaire a annoncé le rapatriement de ses sept salariés français, une semaine après la disparition de leurs trois collègues français. La Russie s’est dite préoccupée par la « terrible guerre civile » au Yémen et a appelé à un règlement négocié, l’opposition parlementaire yéménite a exhorté la communauté internationale à « agir d’urgence pour sauver le Yémen et son peuple ».

Source Républicain Lorrain

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 4 Juin 2011 23:32