GALA 2011 CROIX ROUGE SAINT MARTIN

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE mai 9, 2011 23:04

GALA 2011 CROIX ROUGE SAINT MARTIN

Voila, qui est fait… Le Gala de la délégation de la Croix Rouge nous a éblouis !

Cette année, dans cette magnifique villa suspendue au dessus de la mer, dans un véritable coin de paradis, les bénévoles et leur muse Nicole Dimeo ont donné du cœur à l’ouvrage et nous ont concocté un véritable jardin des délices pour réjouir tous nos sens.  Nous pouvons  certifier qu’il y avait de l’amour en ce Samedi soir aux Terres Basses à la Villa mes Amis, friendly Villa, grâce à tous les efforts qui ont été fournis quelques soient les domaines sollicités, tout ceux qui souhaitaient concourir à  la réussite de cette soirée l’ ont prouvé!

Les chefs à l'œuvre en cuisine

Les chefs se sont surpassés en cuisine pour envoyer 250 assiettes de contenus forts  en saveurs  et originalités.
Les décorateurs ont été inventifs et circonstanciels sur le thème. Les animations diverses fleuraient bon la générosité, notamment celles plus touchantes des bénévoles (dont l’énergie est sans faille dans leur volonté d’aider les autres) qui ont reproduit le clip que Yannick Noah avait réalise pour la Croix Rouge nationale avec la chanson “ça me regarde, moi…’; mais également avec tous les actifs de la soirée réunis  en scène pour interpréter avec la chanteuse du groupe K ‘Ravan: ‘ Imagine ‘ de John Lenonn.

La présidente de la Délégation Nicole Diméo a présenté un discours, dont voici la substance:

«Bonsoir Mesdames, Messieurs, Lady and gentleman,

M. Le Sénateur,  Mme et Mrs les Elus, Mme le 1er Ministre Sarah Wescott,  M. Le Président de la CRF Outre Mer  et amis de la CRF …

Je suis très heureuse de vous recevoir ce soir, certains pour la 4ème année consécutive…

Je souhaite en premier remercier Mme et M. O’Brien de nous recevoir dans cette villa somptueuse et à Laurent pour avoir été notre porte parole, Laurent qui soutient mais aussi participe à nos actions….

PAUVRETÉ – Definition

La pauvreté est l’insuffisance de ressources matérielles, comme la nourriture, l’accès à l’eau potable, les vêtements, le logement, et des conditions de vie en général, mais également de ressources intangibles comme l’accès à l’éducation, l’exercice d’une activité valorisante, le respect reçu des autres citoyens.

La pauvreté progresse aux Antilles

Ce sont des chiffres inquiétants que l’INSEE a publié dernièrement. La proportion de personnes vivant sous le seuil de pauvreté est en progression en Martinique comme en Guadeloupe. Un ménage sur cinq est concerné. Et les projections sont encore plus inquiétantes.

A  St Martin, plus de 250 SDF de toutes nationalités et toutes couches sociales confondues!

La délégation a distribué des paniers alimentaires à 800 personnes en 2010 (325 en 2009) et distribue chaque jour des vêtements aux sdf, des boites de lait pour les nourrissons etc…

Nous avons signé une convention avec l’OFFI, qui nous autorise à renvoyer toute personne étrangère qui le souhaite, dans son  pays d’origine.  Depuis 3 ans, 5 personnes en ont bénéficié.

Notre délégation se bat aussi pour des personnes très malades désirant retourner en Métropole auprès de leur famille, en les aidant à acheter un billet de retour…

Au delà du rôle d’aide journalière, la Croix Rouge permet d’accueillir dans ses locaux des personnes qui souhaitent sortir de cette précarité.

Ces Sans Domicile Fixe sont aussi :

Un homme de 45 ans qui a été 2 ans dans la rue et qui faute d’avoir un logement, a eu beaucoup de problèmes  à trouver un emploi… Aujourd’hui, un chef d’entreprise a décidé de lui faire confiance et grâce au ‘PMT’ de la caution par la Croix Rouge Francaise, il a pu trouver un logement… Aujourd’hui il n’est plus dans la rue…

Cette jeune femme, prof de français agréée, a été dans la rue plus d’un an, suite à des problèmes familiaux. Elle a pu venir chaque jour récupérer des habits propres pour pouvoir trouver du travail….Elle a pu se ressourcer, discuter avec nos bénévoles et trouver du réconfort. Aujourd’hui elle a trouvé du travail, une chambre chez l’habitant…

Ce très jeune garçon, recueilli mineur chez nous pendant le cyclone Earl a pu dormir, manger, se ressourcer. Avec des partenaires sociaux nous avons entrepris des démarches pour le sortir de la rue. A ce jour, nous nous battons pour lui trouver un apprentissage comme cuisinier… Nous sommes optimistes pour son futur.

La pauvreté n’est pas une maladie, elle se combat – Comment me direz vous ?

Je lisais dans un magazine, l’importance d’obtenir des aides financières de fonds privés pour les associations et aussi la recherche de compétences avec d’autres partenaires pour trouver des solutions

Nous ne cessons de le dire – d’appeler les partenaires à travailler ensemble pour des mêmes dossiers, à chercher des solutions ensemble, à unir nos énergies pour faire reculer la précarité…

Aujourd’hui, ce soir,  votre présence démontre de votre intérêt à vouloir changer les choses.

Votre présence si importante, sponsors, chefs d’entreprises, Élus, Club services, particuliers qui faites que cette soirée permette à la CRF de récolter des fonds pour TOUTE UNE ANNÉE,  C EST VOUS QUI permettez que nos actions soient possibles. Ne le l’oublions pas !

Ce soir, je peux déjà vous dire que nous avons déjà dépassé le montant récolté l’année dernière juste avec l’achat des billets  des entrées. Merci de votre générosité !

Nous espérons que la vente des tickets de tombola (que nos bénévoles vendront dans la soirée) ainsi que les  2 ventes aux enchères nous permettrons d’acheter un bus de 9 places, indispensable pour le transport du matériel et des équipiers secouristes lors des postes de secours aux manifestations telles que le Fish Day, la journée du handicap, les marches des écoles et tant d’autres…

Mais aussi pour les maraudes (sorties le soir avec les bénévoles pour aller à la rencontre des jeunes de la rue, des sdf, visite de squat, distribution de douceurs et autres…que nous avons du arrêter faute de bus…

Je voudrais aussi ajouter que le travail des bénévoles de notre délégation représente plus sur l’année.

Il ne se passe pas un week end, sans qu’ils ne fassent un poste de secours, qu’ils mettent en place des formations  (apprentissage des gestes de secours) Ils sont présents a la Braderie, Ouverture de la vestiboutique le samedi, ou appelé d’urgence pour aider une personne!

Le bénévolat est un engagement volontaire – 30 bénévoles donnent leur temps à la délégation tout au long de l’année avec une famille à côté, un travail (j’en profite pour remercier les patrons de tous les bénévoles qui contribuent à ce que ces bénévoles puissent aussi intervenir dans les moments d’urgences – cyclone, plan rouge, préparation des périodes cycloniques etc….) Je sais que notre médecin référent CRF JM Ricour passe beaucoup de temps avec l’ARS.

Ce soir, l’engagement des bénévoles c’est depuis des semaines avec les Chefs gastronomes, pour des réunions à la villa, préparation des menus et d’une présence affective pour notre délégation, l’engagement des animateurs, de ceux qui nous aident à la logistique Anne et Sylvie, de l’engagement de Margot, des heures durant, de François Pollin, designer, de Bacchus (Magali et Benjamin) qui depuis des semaines recherches des sponsors, le Radisson et son personnel qui n’a pas hésité à déménager 2 camions pour y faire venir la logistique….ce qui représente pas moins de 60 personnes à travailler sur ce gala……

Si le resto du cœur ce soir existe ce soir à la CRF, je dirais alors merci à tous ces enfoirés qui sont aussi assez fous pour croire qu’on peut changer le monde…

Merci à eux, MERCI A VOUS TOUS “

Que dire d’autre ? Mme DI MEO , Présidente de la Délégation Territoriale de Saint-Martin y met tout son cœur et ça se voit!

Une soirée vraiment réussie qui permettra à La Croix Rouge de Saint Martin de fonctionner une année de plus… sans faire de folies non plus. Espérons que les fonds récoltés permettent à la délégation d’acheter ce Bus, dont elle a tellement besoin.

Les photos  et vidéos de la soirée sont  ICI : BESTWAY.FR

Florent L.

—————————–

Notons tout de même que le paradis proposé pour un soir  a eu quelques petits revers de médaille. Tout d’abord, Nicole DI MEO dans son élan d’ouverture des festivités a prononcé un discours et remercie des institutionnels qui n’ ont pas honoré de leur présence cette association caritative, s’il en est! Peut être que le quotidien d’une population en difficulté ne présente aucun intérêt, même eu égard aux chiffres évoqués dans le discours, qui font froid dans le dos et que l’autorité administrative de St Martin n’ignore pas… Autre chose, encore plus surprenante :  des réservations sont faites (ce qui implique un cout logistique) et des olibrius (on peut aussi les appeler autrement) ignorent la soirée  sans s’excuser ou régler leur du.  Résultat, le bilan financier n’est pas, à cette heure, aussi réjouissant que ce qui a été annoncé…

Des mois de préparation, des efforts de toute part et de la part des plus humbles, de la pression, du stress, des contrariétés, des nuits courtes et des journées qui n en finissent plus, voici le lot quotidien des bénévoles. Si la délégation de la Croix Rouge n’existait pas à St Martin, il y a fort à parier que les autorités et administrations se trouveraient devant une situation sociale a gérer dans l urgence .  Cette subrogation mérite le respect et la bienséance d être honorée  des engagements des uns et des autres; mais également de trouver un écho de la part de ceux qui en ont les moyens. Aider les humbles avec son argent c’est plus facile qu’avec son temps et son énergie alors que ceux qui en ont se subordonnent  à leur bonne conscience et mettent la main dans leur poche.

JM.

 

Commenter avec votre compte Facebook
F. LETUVEE
Par F. LETUVEE mai 9, 2011 23:04