COMMUNIQUÉ de UNION pour la DEMOCRATIE

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE mai 3, 2011 20:17

COMMUNIQUÉ de UNION pour la DEMOCRATIE

LE PRÉSIDENT DE LA COLLECTIVITÉ SE RETROUVE FACE À SES CHOIX. (IN ENGLISH CLICK HERE)

Marigot, le 3 mai 2011. – Lors d’une conférence de presse tenue dans les nouveaux locaux de l’Union pour la démocratie, son président, Daniel Gibbs, a fait part de sa colère face à la situation budgétaire dans laquelle le Président a plongé Saint-Martin.

« J’éprouve un sentiment de colère, d’abord parce que la mission de l’inspection des finances avait avertis le Président, dans son rapport de 2009 : « Le budget était, dès l’origine, vicié du fait du caractère largement artificiel des reports excédentaires de l’exercice 2008 qui ont seuls permis son équilibre apparent». Un sentiment de colère, aussi, car ce n’est pas faute d’avoir été prévenu des  conséquences d’un budget « non sincère» qui peut excuser la situation dans laquelle le Président a plongé Saint-Martin. Aujourd’hui c’est le chaos et la tutelle nous pend au nez!! Voilà donc « l’arroseur, arrosé» mais, plus grave encore, c’est Saint-Martin qui doit payer pour ses erreurs!»

Daniel Gibbs a rappelé les diverses tentatives, depuis un an, pour éviter ce qui arrive aujourd’hui : de la Commission ad-hoc sur la fiscalité, demandée en juin 2010, à la main tendue pour trouver des solutions valables au Conseil territorial de février. « Le Président ne préside pas : il règne! Le copinage tient lieu de politique et non la collégialité.»

– Le président de l’UD a avancé des solutions possibles au vu de l’urgence actuelle. «  A-t-on exigé, a ajouté Daniel Gibbs, des satellites  relevant de la collectivité qu’elles payent leurs dû?

– A-t-on envisagée de rétablir, ne serait-ce que face à l’urgence, des impôts ou taxes supprimées hâtivement? (l’ISF, par exemple!)

– A-t-on vérifié la possibilité que  la Collectivité, face au silence de l’état, mette elle-même sur pieds une brigade de recouvrement des taxes et impôts?

– A-t-on vraiment nettoyé tous les budgets de consultants et de sous-contractant?

– As-t-on évalué dans quelle mesure l’investissement privé étranger pourrait soulager la Collectivité de certaines dépenses ou, aussi, lui rapporter des royalties substantielles?».

En conclusion Daniel Gibbs a demandé, comme la Loi le permet, la convocation immédiate d’un Conseil territorial spécial.

Source : Jean-Yves Duthel

Directeur de l’UD 0590 51 00 27

site web : UNION POUR LA DEMOCRATIE

Commenter avec votre compte Facebook
F. LETUVEE
Par F. LETUVEE mai 3, 2011 20:17

Les dernières infos

Suite...