Mission Jutras-Génération Outremer – “Je reviendrai à Montréal !”

F.L
Par F.L 26 Avr 2011 04:39

Mission Jutras-Génération Outremer  – “Je reviendrai à Montréal !”

Les 16 artistes de Saint-Martin en mission de prospection au Québec sont de retour sur l’île depuis vendredi. Ils dressent pour nous un bilan “à chaud” de cette semaine de marathon culturel.

Pendant leur séjour, mis sur pied par Génération Outremer et financé par le groupe immobilier Jutras, les 16 jeunes artistes de Saint-Martin auront eu la chance de découvrir les coulisses du monde culturel de Montréal. Ils auront ainsi notamment poussé les portes des prestigieux festivals Nuits d’Afrique, Transamérique ou encore Montréal en Lumières, qui attirent tout au long de l’année des millions de visiteurs du monde entier et font de Montréal la terre des festivals par excellence. Ces chanteurs, peintres et autres musiciens, auront eu également le privilège (accordé au compte-goutte) d’être reçus au Cirque du Soleil ou dans les studios Piccolo, qui voient passer des artistes de l’envergure de Céline Dion.

Les jeunes de Saint-Martin reviennent la tête pleine d’idées pour « faire avancer l’île » et ont tous confié s’être faits « des contacts solides » durant ce séjour, pour expatrier leur talent et leur savoir-faire au Québec. Une aventure à suivre.

Réactions

Rodrigue, caméraman : “Les mentalités doivent changer à Saint-Martin”

“Je ne me sens plus la même personne depuis ce voyage, je vois les choses différemment à tous les niveaux. La mission m’a permis de prendre du recul par rapport à ce qu’on vit à Saint-Martin.
La visite au ministère de l’immigration du Québec m’a particulièrement marqué : les migrants sont vraiment épaulés dans tout leur processus d’intégration. Il faut que les mentalités changent à Saint-Martin, qui est perçu au Québec comme un vrai paradis. Nous avons tous les outils pour faire évoluer notre île, à nous de faire les bons choix”.


Léon Noël, poète et sculpteur sur bois : “La diversité est aussi notre richesse”

“J’ai été très impressionné de voir comment les Montréalais vivent ensemble : le climat dur est largement compensé par la chaleur et la générosité de la population, qui a su faire de sa diversité la plus grande de ses richesses.
La visite au “Mondial des Cultures” de Drummondville m’a passionné : toutes les cultures du monde viennent communier chaque année dans cette petite ville, et c’est les habitants qui portent ce festival à bout de bras, n’hésitant pas à prendre leurs vacances pendant cette période, pour venir gonfler les rangs des bénévoles.
J’aimerais que les Saint-Martinois agissent de la sorte pour monter un projet semblable qui viendrait promouvoir la culture caribéenne”.


Cindy Choisy, peintre : “Notre attractivité passe par la culture”

“Montréal prouve que baser son attractivité sur la culture, ça marche et ça rapporte ! L’art et la culture font partie inhérente de la vie des Québécois, on a eu le tournis devant toutes ces salles d’expo et ses lieux de spectacles ! J’ai noué beaucoup de contacts professionnels là-bas, avec des personnes influentes du monde culturel.
Nous avons rencontré des gens ouverts, prêts à partager leurs expériences avec nous. Tous les intervenants nous ont montré un vrai intérêt, c’était un vrai bonheur !”.

 


Mélissa, manager de Red Eye Crew : “Nos artistes peuvent s’exporter”

“Ce séjour à Montréal a été très riche, en informations, en rencontres : j’ai énormément de choses à partager avec mes amis et ma famille et j’ai envie de développer des choses ici à Saint-Martin, dans l’événementiel, mais sous un nouvel angle.

La rencontre avec le fondateur du festival Nuits d’Afrique m’a particulièrement marquée : cet homme humble a réussi à faire grandir un petit événement qui attire aujourd’hui 1 million de festivaliers chaque année, sans rien perdre de son authenticité après 20 ans d’existence. Nous garderons le lien avec tous ces contacts pour envisager des collaborations”.


Sebo, Léo et Ortega, chanteurs de Crom X : “Nous avons beaucoup de points communs avec le Québec”

“Le talent a une vraie valeur à Montréal, les artistes y sont valorisés. Ce n’est pas souvent le cas à Saint-Martin où on manque de reconnaissance et de légitimité. Nous avons pris des contacts et nous espérons bien pouvoir retourner au Canada pour nous produire ! (…) La population donne de son temps, s’implique que ce soit dans les domaines sociaux, de la culture ou encore de l’éducation : on a vraiment des exemples à prendre ici, surtout que Saint-Martin et le Québec ont beaucoup de points communs, comme le bilinguisme ou la diversité.


Jean-Marc Gervais, président de Jeunesse Soualiga : “Chacun à sa place au Québec”

“Je reviens ‘boosté’ par ce voyage et j’ai envie de partager toutes les infos accumulées pendant une semaine.

J’ai été frappé par la visite au ministère de l’immigration : chacun à sa place au Québec, quelque soit son origine, sa couleur et c’est une vraie leçon que Saint-Martin doit retenir.

J’ai bien aimé également la rencontre avec Fusion Jeunesse, qui aide au décrochage scolaire en montant des projets ludiques et pédagogiques pour les jeunes en difficulté et qui parviennent ainsi à les réconcilier avec l’école”.

Audrey Duputié, directrice d’une troupe de théâtre : “Un vrai coup de cœur

“J’ai passé 8 jours fantastiques à la découverte d’une autre culture. Ce pays jongle aussi entre 2 langues, et a su en faire un atout sur le plan artistique.
Les gens sont d’une ouverture exceptionnelle et manifestent un réel intérêt pour les autres. J’ai noué des contacts intéressants avec des professionnels du théâtre et j’ai pu, sur mon temps libre, assister à 4 représentations où j’ai découvert tout le talent des Québécois en termes de mise en scène, improvisation, jeu et mise en scène”.

[ad#ad-2]

F.L
Par F.L 26 Avr 2011 04:39