Bloquage des accès du siège de la SEMSAMAR par plusieurs salariés de l’EURL TTGCE conduits par son gérant M. Lake

SEMSAMAR
Par SEMSAMAR novembre 25, 2016 10:04

Bloquage des accès du siège de la SEMSAMAR par plusieurs salariés de l’EURL TTGCE conduits par son gérant M. Lake

Ce matin, plusieurs salariés de l’EURL TTGCE, conduits par son gérant et unique associé, M. Daniel Lake, ont bloqué les accès du siège de la SEMSAMAR à Marigot. Un premier blocage avait déjà été organisé par cette même entreprise le mercredi 23 novembre 2016.

A l’origine de cette situation, La SEMSAMAR a confié à la société TTGCE des travaux de VRD, dans le cadre de plusieurs opérations de construction de logements.

img_2017Elle a constaté lors de ses contrôles opérationnels, que deux situations de travaux ne correspondaient pas à l’état d’avancement des travaux et donc ne se justifiaient pas. Elle a donc souhaité obtenir de la société TTGCE  le remboursement des montants indûment versés, soit au total 136 820,48 €.

Les échanges avec la société n’ont pu aboutir et la SEMSAMAR s’est vue contrainte alors de suspendre ses règlements à la TTGCE au titre des chantiers en cours.

Le 29 septembre 2016, à la demande de la TTGCE qui affirmait que la décision de la SEMSAMAR ne lui permettait plus d’honorer les salaires des employés de la TTGCE, une rencontre a été organisée entre la SEMSAMAR et société TTGCE, en présence de l’inspecteur du travail M. SANGUA, médiateur, pour régler ce conflit. Consciente de la situation difficile de la société TTGCE, la SEMSAMAR a proposé, notamment pour permettre d’effectuer les règlements des salaires, que des dispositions financières soient prises avec un échelonnement du paiement des 136 820,48 € indûment perçus par la TTGCE. La SEMSAMAR a proposé à la société TTGCE de signer un protocole d’accord en ce sens.

La société TTGCE n’a donné aucune suite à cette proposition.

Le mercredi 23 novembre 2016, la société TTGCE a bloqué durant toute la journée les accès du siège de la SEMSAMAR à Marigot. Soucieuse de renouer les fils du dialogue, la SEMSAMAR a présenté dans l’après-midi, à la TTGCE une nouvelle proposition de protocole.

La société TTGCE a refusé la proposition de la SEMSAMAR. (Voir constat d’huissier et proposition de protocole d’accord joint au communiqué).

A ce jour, la société TTGCE doit donc toujours 136 820,48 € à la SEMSAMAR.

La SEMSAMAR regrette l’intransigeance du gérant de la TTGCE. Elle a décidé de saisir la Justice pour introduire un recours un référé d’heure à heure à l’encontre de tous les auteurs du blocage de son siège.

La SEMSAMAR reste malgré ouverte à la discussion, le cas échéant sous l’égide de l’Inspection du Travail,  pour parvenir à un compromis avec la société TTGCE qui permettrait aussi bien le remboursement à la SEMSAMAR des sommes perçues indument que la pérennité de l’entreprise TTGCE et celle de la situation de ses salariés.

Crédit photos : Sxminfo

Le communiqué et le PV d’huissier:

Commenter l'article avec votre compte Facebook

SEMSAMAR
Par SEMSAMAR novembre 25, 2016 10:04
  1. Olivier Gounzite novembre 25, 15:42

    Hé ben la SEMSAMAR ce fait parler d’elle encore une autre connerie comme toute autres

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*