The Voice Kids : Saint-Martin ou l’art de louper le coche

Octavi de Lloà
Par Octavi de Lloà octobre 9, 2016 09:38

The Voice Kids : Saint-Martin ou l’art de louper le coche

Vendredi dernier, en fin de soirée, les rédactions, entre autres destinataires, recevaient une invitation de l’office de tourisme de la partie hollandaise et de l’hôtel La Samanna Belmond pour accueillir la jeune Tamillia Chance et la remercier de sa participation à la 3e édition de l’émission The Voice Kids de TF1.

voicekids2Incrédulité de bon nombre de personnes, à l’annonce de cette réception par les autorités de la partie hollandaise, qui se demandaient pourquoi la partie française n’avait rien prévu.

« Ce sont eux qui se sont proposés pour faire quelque chose, sans qu’on les appelle. Ils nous ont dit, on veut faire ça pour vous et ils ont déployé un dispositif le plus large possible pour l’accueil de Tamillia », tient à préciser Dominique Echard, responsable de la direction artistique dans la Team Tamillia.

Contacté par téléphone, la présidente de l’office de tourisme de Saint-Martin, Jeanne Rogers-Vanterpool, s’est déclarée « choquée en voyant ça hier. On n’a jamais été sollicité. Je sais que la mère et l’enfant sont passées à la Maison de Saint-Martin à Paris, il y a un an ».

La présidente de l’OT affirme avoir appelé la famille « tout au début. Elle n’a jamais répondu », tout en assurant que ce samedi matin, elle a eu le bureau de Paris et qu’il n’y avait eu aucune information, aucune demande, « je pensai que c’était un loupé. J’ai cherché dans mes mails. Rien. Ils n’ont jamais sollicité l’office ».

Jeanne Rogers-Vanterpool pensait que la famille « allait nous solliciter par la suite et l’on ne l’a jamais été. Je ne comprends pas que ce soit le côté hollandais », se lamente la présidente qui déclare, à nouveau, être choquée.

On va la contacter quand elle sera rentrée

Quant à savoir si quelqu’un de l’office de tourisme ou de la Collectivité se rendra à la réception à l’hôtel La Samanna Belmond, « je ne sais pas. Je suis en train de voir comment on peut rattraper ça. Mais je n’ai aucun contact avec la mère ni qui que ce soit (…) On ne nous a pas sollicités. C’est une famille française. Je ne comprends pas ».

Selon la présidente, l’office de tourisme de Saint-Martin voulait faire quelque chose, « toujours avec l’accord de sa maman. Mais si on n’a pas de contact avec la mère… ». Et d’ajouter qu’elle va la contacter, « quand elle sera rentrée. C’est dommage, en plus on est sur tous les fronts et quelque chose comme ça qui nous échappe… ».

Il semble que la vision de la Team Tamillia soit bien arrêtée, « c’est une enfant avant tout », considère Dominique Echard, « on n’intègre pas Tamillia dans des luttes partie française, partie hollandaise. C’est une saint-martinoise au sens large du terme ». Echard assure que l’objectif pour l’équipe Tamillia était de « créer de l’émulation civile, de la population tout autour d’elle, et ça marche ». Et de conclure « après, les bisbilles politiques, tout ça, machin, ce n’est pas notre… », sans terminer sa phrase.

Deux pays voisins avec des démarches différentes, l’un va au-devant des opportunités, l’autre attend que les opportunités se présentent. Encore une fois, les bénéfices de cette opération médiatique profiteront à nos voisins. Encore une fois, la partie française aura loupé le coche.

Octavi de Lloà

 

Commenter avec votre compte Facebook
Octavi de Lloà
Par Octavi de Lloà octobre 9, 2016 09:38