Saint-Martin : Un Pôle d’Excellence créé au mois d’octobre 2016

Octavi de Lloà
Par Octavi de Lloà juin 29, 2016 16:21

Saint-Martin : Un Pôle d’Excellence créé au mois d’octobre 2016

Au mois de mai 2015, lors de sa visite éclair à Saint-Martin, le président François Hollande avait promis la création d’un Pôle d’Excellence Hôtellerie, Restauration et Tourisme dès la rentrée 2016.

De gauche à droite, Aline Hanson, présidente de la  Collectivité de Saint-Martin, Michel Sanz, représentant du recteur et Jeanine Hamlet, présidente du Greta.

De gauche à droite, Aline Hanson, présidente de la Collectivité de Saint-Martin, Michel Sanz, représentant du recteur et Jeanine Hamlet, présidente du Greta.

Une promesse confirmée par George Pau-Langevin, ministre de l’Outre-mer. Le lancement officiel du Pôle d’Excellence a eu lieu ce mercredi matin dans la salle du Conseil exécutif de l’Hôtel de la Collectivité.

Aline Hanson, présidente de la Collectivité et Michel Sanz, représentant du recteur, entourés de la présidente du Greta, du président des hôteliers et de techniciens ont présenté les différents points de ce Pôle d’Excellence.

Une création qui a été rendue possible grâce à un partenariat entre la Collectivité et l’éducation nationale et qui devrait offrir des perspectives d’emploi.

Le Pôle d’Excellence sera composé de plusieurs BTS tournants, « tout d’abord un BTS Hôtellerie Restauration, option A. Une option qui concerne tout ce qui est réception du public et gestion de la salle », précise Christophe Parisot, chargé de mission du chef de service de l’éducation nationale, et porteur du projet, conjointement avec Roger Annerose, conseiller en formation continue au Greta.

« Un an après s’ouvrira un BTS Hôtellerie Restauration, option B, qui concerne les arts culinaires, et l’année suivante ce sera au tour du BTS Tourisme », poursuit Christophe Parisot.

Confronter les étudiants aux réalités du métier

Christophe Parisot tient à préciser que l’idée du Pôle Excellence « n’est pas d’attendre qu’un BTS soit fini pour en ouvrir un autre. Tous les ans une formation sera ouverte de façon à ce qu’il y ait une rotation ».

Le point fort de ce BTS est son alternance théorie-pratique, comme conseillé par les hôteliers qui estiment que ce genre de BTS fonctionne mieux lorsque les étudiants sont confrontés simultanément aux réalités du métier sur le terrain.

Une quinzaine de personnes, sous contrat de professionnalisation, vont suivre la première formation. Leur rémunération se fera en partie par les hôteliers employeurs, alors que la partie théorique sera payée par l’organisme collecteur de la taxe professionnelle, Opcalia, par l’intermédiaire du Greta, qui dispensera la formation théorique.

Pôle Emploi s’est intéressé à la création du Pôle d’Excellence et a acquis cinq places pour cette formation. L’organisme va donc régler directement les cinq demandeurs d’emplois qui suivront la formation.

Une grande exigence en qualité linguistique

L’autre point fort est l’utilisation de trois langues, français, anglais et espagnol, lors des cours. « Une grande exigence en qualité linguistique », qui fait que « les apprenants puissent être confrontés à la réalité internationale », a été demandée au service de l’éducation nationale des îles du Nord. Pour réaliser ce projet, durant leurs deux années de BTS, les élèves vont suivre, durant dix semaines, une période de perfectionnement dans un hôtel à l’étranger.

La Collectivité est aussi partie prenante puisqu’elle va aider financièrement les étudiants en déboursant une partie de la formation.

Autre partenaire important, l’Agence de l’outre-mer pour la mobilité (Ladom) qui fournit une participation financière lorsqu’un projet à un intérêt avec la mobilité internationale. Ladom va prendre en charge les billets d’avion lorsque les étudiants devront se rendre à l’étranger pour effectuer leur stage.

Création d’un Centre international de langues en 2017

La ministre de l’Outre-mer a confirmé que le Pôle d’Excellence intègrera, dès 2018, une licence professionnelle et ensuite un master professionnel. Le Centre international de langues de Saint-Martin verra le jour en 2017 et constituera, selon la ministre Pau-Langevin, « un outil complémentaire au Pôle d’Excellence et permettra aux apprenants d’obtenir une formation technique et linguistique de très grande qualité ».

L’accès au Pôle d’Excellence est ouvert aux bacheliers, sans limite d’âge, et se fera sur dossier et après des entretiens. Les dossiers d’inscription seront disponibles au Greta à partir du 11 juillet prochain.

Illustration Une : De gauche à droite, Roger Annerose, conseiller en formation continue au Greta et Christophe Parisot, chargé de mission du chef de service de l’éducation nationale, tout deux porteurs du projet Pôle Excellence.

Octavi de Lloà

Octavi de Lloà
Par Octavi de Lloà juin 29, 2016 16:21
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*