Le CREFOM dénonce les violences contre les policiers

Autre
Par Autre mai 19, 2016 16:42

Le CREFOM dénonce les violences contre les policiers

Le Conseil représentatif des français d’Outre-Mer (CREFOM), par la voix de son Président Patrick KARAM tient à saluer le courage de l’adjoint de sécurité Kévin PHILIPY, originaire de la Martinique, pour l’acte de bravoure, de maitrise de soi et de courage dont il a fait preuve face à la violence dont lui et sa collègue ont été victimes quai de Valmy dans le XXéme arrondissement de Paris, mercredi 18 mai 2016.

En effet une quinzaine d’individus violents qui participaient à la contre-manifestation contre les violences faites aux policiers ont remonté le quai de Valmy, avant de se retrouver face à un véhicule de police. Ces individus ont tenté de briser les vitres, avant de jeter un cocktail Molotov par la vitre arrière du véhicule alors que deux fonctionnaires de police se trouvaient à bord.

L’intervention, pleine de sang-froid et de professionnalisme dont a fait preuve l’adjoint de sécurité alors qu’il était frappé par une barre de fer par un individu est un exemple de maîtrise de soi.

Le CREFOM souhaite que ce policier puisse intégrer une école de gardien de la paix afin de poursuivre sa carrière au sein de cette institution et qu’il soit décoré pour son acte héroïque.

Le CREFOM dénonce avec la plus grande fermeté les violences quotidiennes que subissent les policiers dans leurs missions et rappelle que plus de 300 policiers, dont de nombreux ultramarins, ont été blessés depuis le début de l’année.

Le président du CREFOM tient à assurer la police nationale, qui compte de nombreux ultramarins, de tout son soutien et demande des mesures fermes à l’encontre des auteurs de ces agissements et une réponse pénale intransigeante qui doit servir de leçon aux fauteurs de troubles.

Patrick Karam rappelle que le terrorisme frappera de nouveau la France et que face à une situation de danger imminent, il est irresponsable de remettre en question, comme le font certains irresponsables syndicaux et politiques, la légitimité d’une institution qui protège les Français.

Le président du CREFOM demande l’unité nationale autour de notre police nationale et plus généralement autour des forces de l’ordre surmenées qui sont engagées sur tous les fronts.

[email protected] – 01 45 32 60 35

Commenter avec votre compte Facebook

Autre
Par Autre mai 19, 2016 16:42
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*