Saint-Barthélemy : Après la manif “NUIT DEBOUT ST BARTH” les organisateurs déplorent des pressions dans leur entourage professionnel et privé

Rédaction
Par Rédaction mai 18, 2016 20:27

Saint-Barthélemy : Après la manif “NUIT DEBOUT ST BARTH” les organisateurs déplorent des pressions dans leur entourage professionnel et privé

Administrateur de la page Facebook “Radio Corbeau StBarth” et co-organisateur du rassemblement “Nuit Debout St Barth”, Erick a publié ce jour sur le réseau social un édito un peu particulier afin de faire quelques mises au point concernant des pressions qu’il subirait à son tour dans son entourage professionnel et privé.

Nous avions fait état, le 14 mai dernier, des pressions que subissait Cyril Dieumegard, co-organisateur de “Nuit Debout St Barth”, avant même que la manifestation est lieu : Perte d’emploi brutale, demande et pression pour quitter son logement, les propriétaires ne voulant plus de lui.

Voici l’édito du corbeau :

13245240_528780207302384_1525498878453964149_nL’EDITO DU CORBEAU – LA VÉRITÉ QUI DÉRANGE …

Suite a la manifestation du dimanche 15/16 mai a Gustavia , St Barthélemy (ILE FRANÇAISE ET DÉMOCRATIQUE), manifestation liée à certains problèmes de l’ile, écologie, urbanisme, bétonnage intensif, perte identitaire de natifs, location et “Marchands de sommeils”, les autorités “Bienfaisantes” ( à partir de 2 millions de $) comme l’on s’y attendait ont sorti l’artillerie lourde : pressions à tous les étages dans notre entourage professionnel et vie privée.
“L’art de la guerre ” d’une Omerta politique, du “Marche ou crève,” du “Paie et ferme ta gueule” … Total dictature cachée derrière un semblant de masque démocratique ou l’argent fait foi des lois .
Après les mésaventures de Cyril Co-organisateur du mouvement (Pacifique) “NUIT DEBOUT ST BARTH”, licencié de son travail la semaine dernière et sommé de quitter son logement ; Ce matin, la toile d’araignée a étendu ses fils Autocratiques à ma propre personne, m’évinçant moi aussi de mon emploi.
” Toutes les vérités ne sont pas bonnes a dire ” .
Certains (es) doivent se retourner dans leur tombe, nous sommes tous les fils et filles de tels ou telles personnes ayant donné sa vie pour combattre le despotisme, le fascisme, le totalitarisme, la tyrannie.
St Barth n’est pas l’ile paradisiaque que les magazines en manque d’audiences veulent vous vendre en rêves, le revers de la médaille est bien plus sombre qu’un couché de soleil sur la plage de Saline, c’est ce que l’on nomme ici en Caraïbes une “République Bananière” : UN SEUL MAITRE, UN SEUL DIEU.
Mon éducation, ma philosophie, mon expérience fait que je n’accepterai jamais, quel que soit le lieu ou je me trouve à travers le monde ce type de Domination .
“Tuez-moi ! dépouillez moi ! Mais vous n’aurez pas ma liberté de penser. ”
L’organisation du mouvement du 15/16 mai a St BARTH, avait pour origine l’ouverture d’esprit et de dialogue citoyen, entre métro et natifs de l’ile afin d’exposer LIBREMENT et SANS CONTRAINTES certains petits problèmes existentiels de l’ile et qui aux yeux de certains DESPOTES a été ressentie comme une Révolution, une attaque personnelle aux biens (Politiques et économiques) de ces “MAITRES” a penser et a diriger .

Pour conclure, toutes intimidations, pressions, incrustations dans ma vie privée, chantages, diffamations sera portées devant les tribunaux , postées aux plus grand nombres de médias métro et internationaux , radio, tv et dénoncés par tout moyens légaux.
… A bon entendeur salut.

Erick, administrateur de la page Fb “RADIO Corbeau ST BARTH“, Co-Organisateur du rassemblement “NUIT DEBOUT ST BARTH” … Et citoyen libre !

Commenter l'article avec votre compte Facebook

Rédaction
Par Rédaction mai 18, 2016 20:27
Écrire un commentaire

5 Commentaires

  1. Cyril Sbh sur Facebook mai 18, 22:36

    C’est bien là une réalité, St barth est une machine a fric. Et le crier haut et fort dérange.

  2. Lortet mai 19, 07:50

    Qu’a Dieu ne plaise tout ceux non natifs de St Barth sont venus pour les avantages qu’offrent St Barth (soleil, plage etc.) mais venir “chez quelqu’un” oblige a un respect des sentiments des locaux ceci est encore plus vrai chez des iliens et encore plus vrai sur des petites iles. Et s’agissant de presse ou politique la formule de Truman s’applique- If you can’t stand the heat don’t stay in the kitchen –
    On peut suggérer a ces malheureux de Radio Corbeau une autre ile paradisiaque avec du soleil et des plages, la Corse. On me dit par contre que les locaux sont chatouilleux, va savoir !

  3. nonnatif mai 19, 09:25

    @ Lortet,
    Certes.. Mais c’est grace aux “non natifs” que beaucoup de “babates” ont les couilles en or aujourd’hui. Ne crachez pas sur ceux qui vous ont fait sortir de vos cahutes et des barques à sel. Les gens qui revendiquent des choses sur votre petit caillou sont sur le sol français, sont libres de s’exprimer. C’est de cela qu’il s’agit. Pas de vos croisades de natifs qui ne sont que du miroir aux alouettes. La liberté d’expression n’est pas qu’un symbole Lortet, il est aussi un devoir. Libre à vous d’avoir l’esprit fermé par ailleurs.

    Un non natif qui est désolé d’être un non natif mais qui paye des impôts de gros con de fonctionnaire pour aider les natifs à s’en mettre plein les poches.

  4. toto mai 19, 09:38

    les natifs ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha

  5. Lortet mai 19, 10:23

    @nonnatif
    Je suis aussi un non-natif 🙂 et utiliser le terme « babate », c’est dévalorisant et vulgaire pour eux. Couilles… Bof, Brassens en parlait déjà il y a 50 ans dans sa chanson “Hécatombe” à propos d’autres fonctionnaires.
    De plus, votre réaction semble antinomique avec cet article et celui d’avant, articles qui vouent aux gémonies ceux qui parlent d’île aux milliardaires. Il y a en effet des locaux plus dans le besoin (euphémisme) mais, qui se penche sur l’histoire de St Barth, sait qu’ils ont ramé pour ça, mais sont-ils la majorité ? Non. Il y a des St Barth qui rament encore. Par contre, je ne vois pas en quoi les fonctionnaires ont une quelconque responsabilité pour cela.
    Ne dénigrez point les fonctionnaires ou assimilés envoyés par l’État, profs, gendarmes, Edf, etc. Ils ont apporté chacun une pierre dans la construction du St Barth moderne. Mais ce sont les touristes au début des USA qui ont en effet apporté travail et richesse à l’île, tous les St Barth en sont conscients. Pour les fonctionnaires, il doit y avoir une clause de conscience qui leur permet de refuser l’enfer de St Barth et des DOM en général, non ?

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*