Saint-Martin : Quand l’art participe à la prévention de la santé

Octavi de Lloà
Par Octavi de Lloà mai 2, 2016 20:53

Saint-Martin : Quand l’art participe à la prévention de la santé

Le collectif d’artistes HeadMade Factory (HMF) a organisé, vendredi soir, une expo-vente destinée à financer un jeu de cartes baptisé « Les ACCCroSSSSucres ». Un jeu de cartes type « 7 familles » pour faire, dans les écoles, de la prévention contre la surconsommation de sucre et les risques qui engendrent l’obésité et le diabète.

Le jeu de cartes a été créé par trois artistes de HMF et un artiste sénégalais rencontré à Dakar. « Chaque artiste a créé deux familles et celui de Dakar en a créé une », précise Florence Poirier-Nkpa, artiste de l’association HMF et organisatrice de l’exposition.
La soirée a permis de présenter le jeu au public, ainsi que les œuvres des artistes qui l’ont créé. « La soirée consistait à vendre les œuvres exposées pour payer l’impression du jeu de cartes. Une partie de la création du jeu a été financée par CFAO-Solidarité, un groupe pharmaceutique, et aussi par la Collectivité, pour la diffusion du jeu de carte dans les écoles ».
Le projet comporte trois volets ; la création et l’impression du jeu, la diffusion dans les écoles et ensuite la participation à la Journée Mondiale de lutte contre le diabète avec Saint-Martin Santé. « On a travaillé avec Chantal Thibaut pour tout ce qui est validation des informations thérapeutiques et pédagogiques dans le jeu de cartes », assure Florence.

Pas de vente en fin de soirée
La soirée devait permettre de permettre de récolter des fonds avec les œuvres vendues. Bien que tout achat permette de bénéficier d’une réduction d’impôt de 60 % de la valeur de l’œuvre, à part quelques touches, les ventes en fin de soirée n’avaient rien donné. « Nous étions environ 70 personnes. Des gens nous ont donné des idées pour récupérer des fonds. Je pense qu’on va mettre le projet en ligne ».
Trois artistes, Laurent Bayly, Cindy Choisy et Florence Poirier-Nkpa ont participé à cette exposition éphémère située dans un lieu à ciel ouvert qui s’appelle « La cour », près du Palais de Justice. « On va essayer d’y créer des événements un peu plus réguliers pour que ça devienne un lieu de rencontre avec l’art », affirme Florence Poirier-Nkpa.

Légende photo : De gauche à droite, Florence Poirier-Nkpa, peintre, Laurent Baly, photographe et Cindy Choisy, peintre.

Octavi de Lloà

Commenter avec votre compte Facebook

Octavi de Lloà
Par Octavi de Lloà mai 2, 2016 20:53
Écrire un commentaire

1 Commentaire

  1. Tanya Baray sur Facebook mai 3, 12:06

    Adina regarde, mr Bayly !

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*