Acharnement poli­tico-média­tique ? : Dieudonné en garde à vue pour avoir agressé un huissier avec un flash-ball en 2014

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE mars 23, 2016 09:22

Acharnement poli­tico-média­tique ? : Dieudonné en garde à vue pour avoir agressé un huissier avec un flash-ball en 2014

Hier mardi, Dieudonné a de nouveau été placé en garde à vue à la gendarmerie de Dreux, suite à une plainte déposée par un huissier en 2014.

Le jour des faits, deux huissiers s’étaient rendus au domicile du polémiste pour lui délivrer des commandements de payer liés à des amendes pour propos antisémites.

Après cette visite, l’un des deux hommes avait déclaré avoir vu une arme tirer par-dessus le portail. A l’époque, le procureur avait affirmé que “le tir de flashball était caractérisé par plusieurs éléments matériels”. Dieudonné avait déjà été placé en garde-à-vue deux jours après les faits. Il avait affirmé qu’il n’était pas présent ce jour là.

Selon Me Mira­beau, des “éléments nouveaux” sont à l’ori­gine de cette déci­sion, sans néan­moins préci­ser lesquels. L’an­cien ami d’Elie Semoun a lui dénoncé via sa page Face­book “l’achar­ne­ment poli­tico-média­tique”  dont il se dit victime “depuis plus de 15 ans”. Il a égale­ment publié une photo de lui devant la gendar­me­rie de Dreux, joignant les poings comme s’il était menotté. Un énième pied de nez de la part l’homme reconnu coupable “d’in­ci­ta­tion à la haine raciale” par la justice belge en novembre dernier.

Commenter avec votre compte Facebook

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE mars 23, 2016 09:22
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*