Des discussions entamées par le Royaume-Uni sur un possible « Brexit »

Anne Ceffrey
Par Anne Ceffrey février 15, 2016 14:00

Des discussions entamées par le Royaume-Uni sur un possible « Brexit »

La question d’un retrait du Royaume-Uni de l’Union Européenne se pose depuis un long moment, notamment à cause de la crise financière qui secoue le monde depuis 2007. Aujourd’hui les discussions s’intensifient avec les dirigeants européens avant le référendum promis par David Cameron.

David Cameron rend visite à tous les dirigeants européens avant un sommet à Bruxelles jeudi et vendredi. Il a d’abord rencontré Angela Merkel vendredi avant de voir François Hollande à Paris aujourd’hui et discuter d’un sujet sensible : la possible sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne, appelé « Brexit ».

Londres négocie en ce moment ses conditions d’adhésion à l’Union Européenne et espère trouver un accord à Bruxelles cette semaine avant un référendum promis par David Cameron et qui pourrait être organisé cet été.

Seulement, François Hollande ne paraît pas prêt à modifier les traités européens pour conserver le Royaume-Uni dans l’UE : cela ne serait « pas acceptable de revoir ce qui fonde les engagements européens ». Selon le président Français il ne serait pas juste de s’adapter aux volontés de David Cameron seulement pour protéger les intérêts financier de la City de Londres, première place financière en Europe, alors que le pays ne fait même pas parti de la zone euro.

Donald Tusk, président du Conseil Européen ne paraît pas vraiment optimiste quand au maintien du Royaume-Uni dans l’Union Européenne. Il avait présenté un projet d’accord le 2 février dernier pour répondre aux exigences de la Grande-Bretagne. Donald Tusk sera en visite dans de nombreux pays d’Europe cette semaine pour tenter d’obtenir plusieurs soutiens politiques.

Commenter avec votre compte Facebook

Anne Ceffrey
Par Anne Ceffrey février 15, 2016 14:00
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*