UPESM : Lettre ouverte à la population de Saint-Martin

Autre
Par Autre décembre 10, 2015 23:52

UPESM : Lettre ouverte à la population de Saint-Martin

L’Union des Parents d’Elèves de Saint-Martin (UPESM) tient à vous alerter sur les problèmes pressants qui compromettent sérieusement l’année scolaire des élèves du secondaire de Saint-Martin.

Nous regrettons de constater chaque année des dysfonctionnements récurrents à savoir : l’absence de responsabilité de certains enseignants dans l’exercice de leur mission et un taux d’absentéisme très élevé chez ces derniers.

En matière d’enseignement, nous dénonçons des attitudes scandaleuses comme ce qui suit :
– Certains enseignants bâclent leurs cours en classe, et quand les élèves les interpellent, ils les renvoient aux manuels scolaires, en fait, face à leurs difficultés de compréhension.
– D’autres, font des cours non structurés, incompréhensibles et s’étonnent par la suite que les élèves n’aient pas de méthode de travail.
– D’autres encore font leurs cours sans se soucier de la compréhension par les élèves et s’attendent à ce qu’ils prennent des cours particuliers, avec eux-mêmes, ce qui revient très chers aux parents. Ces mêmes enseignants passent leur temps à démotiver les élèves.
Ces situations sont inacceptables, intolérables. Depuis trop longtemps, des parents paient des cours de soutien à leurs enfants pour combler le manquement et l’inefficacité de ces enseignants. Tout le monde le sait, plusieurs générations ont subi le même sort ; alors pourquoi ces pratiques perdurent-elles dans ce pays ?
Aujourd’hui, nous disons ça suffit, non à ces profiteurs qui s’enrichissent sur le dos des parents qui veulent la réussite de leurs enfants et sont prêts à se saigner. Non à ces personnes qui gagnent des sommes équivalentes à leur salaire, sommes qui ne sont pas déclarées et qui ne profitent donc pas à Saint-Martin.

En matière d’absentéisme, nous dénonçons le fait que certains enseignants ont des absences à répétition, pas assez longues pour qu’ils soient remplacées mais répétées si souvent que le déficit d’enseignement dans la matière est énorme. Ces pratiques ont de graves conséquences sur la scolarité des élèves puisqu’ils ne bénéficient pas du volume horaire nécessaire pour acquérir les connaissances et compétences exigées dans les examens.

a) Ces heures ne sont jamais remplacées ou lorsqu’elles le sont, à la demande insistante des parents, ce sont les élèves qui doivent sacrifier une partie de leurs vacances ou de leur temps libre.

b) Ces enseignants ne sont pas en mesure de contrôler des connaissances qu’ils n’ont pas enseignées, donc peu ou pas de contrôles effectués dans la matière en déficit, voire pas de notes du tout ni d’appréciations sur un trimestre entier.

c) Le déficit d’enseignement contraint les parents qui ont les moyens à payer des cours de soutien scolaire qui sont souvent proposés à des tarifs abusifs, (jusqu’à 400 euros par mois). Voilà qui n’aide pas à l’égalité des chances pour nos enfants.

Les enseignants pratiquent cet “absentéisme organisé” depuis des années et leur administration continue de les placer devant les élèves sans prendre de mesures pour atténuer les lacunes accumulées par les élèves. Leur administration permet à ces enseignants, peu scrupuleux, d’abuser sans vergogne du système.

Mauvaise utilisation des outils pédagogiques.
Le logiciel Pronote qui devrait permettre entre autres aux parents de mieux suivre la scolarité de leur enfant n’est pas à jour.

Par sa passivité et son inaction coupable, le système scolaire permet que nos enfants soient en grande difficulté.

De ce fait, nos enfants se sentent maltraités, dérespectés, et abandonnés.

Comment s’étonner qu’ils soient démotivés et découragés.

Qui a dit que l’école est gratuite ?

NOUS DISONS OUI A UN ENSEIGNEMENT DE QUALITÉ POUR NOS JEUNES

UPESM

Saint-Martin, le 10 décembre 2015

Commenter avec votre compte Facebook
Autre
Par Autre décembre 10, 2015 23:52

Les dernières infos

Suite...