Mexique : l’ouragan géant Patricia faiblit en touchant la côte

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE octobre 24, 2015 08:10

Mexique : l’ouragan géant Patricia faiblit en touchant la côte

L’ouragan de catégorie 5 Patricia, le plus puissant phénomène enregistré de l’histoire, a touché terre vendredi en fin d’après-midi sur la côte pacifique mexicaine et c’est considérablement affaibli en touchant terre.

saffir-simpson-ouragansIl est ce matin de catégorie 2 sur l’échelle Saffir-Simpson mais reste dangereux.
” Les premières informations confirment que les dégâts sont moins importants que ceux attendus d’un ouragan d’une telle magnitude “, a déclaré le président mexicain Enrique Peña Nieto dans un message télévisé à la nation. ” Nous ne pouvons pas encore baisser la garde. La partie la plus dangereuse de l’ouragan n’est pas encore entrée sur le territoire “, a-t-il cependant insisté. Des vents records de 325 km/h avaient été enregistrés avant qu’il ne touche la côte.

L’œil de l’ouragan a frappé la localité de Emiliano Zapata, à 95 km de l’important port de Manzanillo, à 18h15 heure locale (19h15 à Saint-Martin), avec des vents à 270 km/h. Cinq heures plus tard, Patricia a été rétrogradée en catégorie 2, avec des vents de 155 km/h.

Quelques glissements de terrain ont coupé l’autoroute entre Colima et Manzanillo, a indiqué le ministre des Transports, Ruiz Esparza. Environ 7000 touristes étrangers et 21 000 touristes mexicains séjournaient dans la station balnéaire avant l’arrivée de Patricia.

Dans la commune de Puerto Vallarta, les familles ont été évacuées de leur domicile et on trouvé refuge dans l’université de la ville, qui a servi d’abri lors du passage de l’ouragan.

Le président Barack Obama a annoncé que des spécialistes américains des catastrophes étaient sur place et prêts à aider. Il a également adressé un message de soutien au peuple mexicain.

Image d’illustration NASA : Ouragan Patricia

Commenter avec votre compte Facebook

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE octobre 24, 2015 08:10
Écrire un commentaire

1 Commentaire

  1. Bernadette Debailleul sur Facebook octobre 24, 17:38

    Thank God!

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*