Un individu soupçonné de harceler des mères de famille démasqué ce matin à Hope Estate

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE octobre 17, 2015 21:00

Un individu soupçonné de harceler des mères de famille démasqué ce matin à Hope Estate

Un homme demeurant à Saint-martin depuis peu et soupçonné de harceler des mères de famille en les pistant via un site internet de petites annonces locales c’est retrouvé ce matin dans la zone d’Hope Estate face à une partie de ses victimes.

L’homme choisissait sur le site internet les petites annonces d’électroménager publiées avec des prénoms féminins. L’individu a été démasqué via le groupe facebook ” Les mamans de SXM ” suite à différents échanges entre les mères de famille. Les membres de la page se sont rendu compte qu’il y avait plusieurs mamans victimes de harcèlement provenant d’un même individu et ont organisé un rendez-vous afin d’identifier l’homme.

Le piège s’est soldé par un face à face entre l’homme et des jeunes femmes se considérant harcelées par cette personne depuis plusieurs semaines.

Aux alentours de 10 h, ce matin, dans la zone d’activités d’Hope Estate, l’individu nommé “F….” a été attiré sous un prétexte crédible par un couple qui a souhaité mettre fin aux agissements de celui-ci avec pour soutien des membres de l’équipe de Rugby ” Archiball ” qui ont souhaité être présents “au cas” où et des membres du groupe Facebook ” Les mamans de SXM “.
La gendarmerie est rapidement intervenue sur les lieux et a fini par emmener l’individu sans que nous sachions s’il s’agit d’une interpellation ou d’une simple précaution pour assurer sa propre sécurité.

Dans un premier temps, l’homme a nié absolument être l’auteur des faits reprochés disant que c’étaient “les mamans” qui lui envoyaient des messages compromettant ce qui lui donnait une certaine attirance ! Sous la pression du groupe présent et probablement animé par la peur de la situation, l’homme a fini par craquer et avouer qu’il était attiré et excité par les jolies femmes qu’il rencontrait, grâce au prétexte d’achat ou de vente de matériel d’occasion, en utilisant les coordonnées des annonces publiées sur un site internet local. Il s’est excusé à plusieurs reprises en fondant en larmes.

En possession du numéro de téléphone et parfois même de l’adresse, il harcelait alors les jeunes femmes ouvertement par téléphone et par sms, entre autres. Les témoignages recueillis sur place indiquent tous que l’homme cherchait des relations sexuelles ou à caractère sexuel. Certains témoins affirment même que celui-ci lors des échanges à Hope Estate avec les personnes présentes était en “érection”.

Sans faire non plus qu’un tableau noir de l’individu, le témoignage d’une “maman” en dit long sur le côté “insistant” tout en précisant qu’il n’a jamais eu de propos déplacés mais plutôt “insistants” :
Pas grand-chose à dire sur le gars. Je l’ai pris en stop, il m’a dit vouloir faire du time-share et me disait chercher un binôme. Je lui ai dit que j’allais y réfléchir puis il m’a envoyé plusieurs sms pour savoir si je voulais donner suite et surtout si je voulais que l’on se voie pour en discuter. Je lui ai dit que finalement le time-share ne m’intéressait pas du tout, mais il a continué à vouloir me voir et a envoyé sms sur sms. Ensuite en lisant un sujet sur les mamans de FB, j’ai fait le rapprochement, il s’agissait du même homme. Avec moi les sms n’ont jamais été déplacés. Il était simplement très insistant pour que l’on se voie.

À ce stade, on ne sait pas si cet homme est dérangé psychologiquement, mais d’après une source sérieuse, il aurait déjà fait l’objet d’une procédure judiciaire sur l’île de Saint-Barthélemy et serait en attente d’un jugement en novembre. Nous n’avons pas pour le moment les détails de ce que la justice lui reproche, mais il s’agirait d’une affaire similaire. Ceci dit, rien ne confirme pour le moment l’exactitude des renseignements.

Sans savoir si l’on peut parler de prédateur sexuel, et que cela soit le cas ou pas, la vigilance et le courage des pères de famille et de mamans ont permis de connaître l’auteur de ces agissements et d’alerter la justice. On ne peut cependant absolument pas affirmer que cette personne présente un danger quelconque.

Dans tous les cas, l’identification physique ainsi que le nom et le prénom de l’homme permettraient à d’éventuelles futures victimes de le reconnaître si celui-ci continuait d’avoir un comportement déplacé.

Si vous avez été harcelé par cette personne, il serait souhaitable d’en informer la gendarmerie et de ne pas agir “seul”.

Commenter avec votre compte Facebook

PUB

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE octobre 17, 2015 21:00

Les dernières infos

Suite...