La SEMSAMAR lance une deuxième édition de “S’em ta route” au profit des jeunes saint-martinois

SEMSAMAR
Par SEMSAMAR juin 23, 2015 12:31

La SEMSAMAR lance une deuxième édition de “S’em ta route” au profit des jeunes saint-martinois

Du 18 au 22 mai dernier, une quinzaine de jeunes, en recherche d’emploi, ont été initiés aux métiers de l’entretien et de la petite réparation locative.

Cette initiative de la SEMSAMAR, lancée à la demande de son Président, M. Wendel Cocks, s’inscrit dans sa volonté d’assurer, au sein de ses résidences, un service de qualité à ses locataires en matière de travaux de petites réparations et entretiens tout en contribuant à l’insertion professionnelle et sociale des jeunes de Saint-Martin. Devant le succès rencontré par la première session de “S’em ta route”, M. Wendel Cocks a décidé de réaliser avant les vacances une deuxième session au profit des jeunes sans emploi.  Cette initiation aux métiers de l’entretien et de la petite réparation locative s’adresse aux jeunes remplissant les conditions suivantes :

  • – être âgé de 18 et 28 ans
  • – être à la recherche d’un emploi.
  • – être sérieux, motivé et désireux de saisir une opportunité de formation-immersion professionnelle
  • – avoir de bonnes aptitudes au bricolage, à l’électricité, à la plomberie

Les jeunes intéressés doivent remettre par mail par mail à [email protected] au plus tard le 04 juillet 2015 :

  • – un CV,
  • – la copie de la pièce d’identité,
  • – la copie de la carte vitale
  • – un RIB

La session d’initiation aux métiers de l’entretien et de la petite réparation locative se déroulera du 20 au 24 juillet 2015 avec 15 jeunes. Par la suite, un dispositif d’immersion en entreprise de deux à trois mois sera organisé au profit des jeunes qui auront démontré les aptitudes et le savoir-être nécessaires en vue d’une insertion professionnelle à long terme.

Commenter avec votre compte Facebook

SEMSAMAR
Par SEMSAMAR juin 23, 2015 12:31
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*