HUREX 2015 : fin de la phase d’échanges de procédures interarmées bilatérales et des reconnaissances de site

Autre
Par Autre 21 Juin 2015 15:09

HUREX 2015 : fin de la phase d’échanges de procédures interarmées bilatérales et des reconnaissances de site

HUREX 2015 – Première phase de cet entrainement franco-néerlandais, le « Carousel training » s’est déroulé du 11 au 14 juin sur les îles de Saint-Martin, Saba et Saint-Eustache. L’objectif était dans un premier temps de permettre aux troupes hollandaises et françaises de faire connaissance et d’échanger leurs procédures interarmées. Le deuxième objectif était d‘effectuer des reconnaissances de site en cas d’intervention suite à une catastrophe naturelle.

Les militaires des deux pays étaient repartis en 3 groupes. Deux groupes étaient constitués exclusivement de troupes hollandaises tandis que le troisième était à la fois constitué de militaires du Air Assault de l’armée de terre néerlandaise basé à Curaçao et de soldats français de 33ème régiment d’infanterie de Marine (RIMa). Sur les trois jours, les groupes se sont rendus successivement sur ces trois îles afin d’effectuer des reconnaissances des lieux propices à l’évacuation d’urgence de la population en cas de cyclone.

Le matin du 12, le groupe franco-hollandais a transité à bord d’embarcations rapides des Marines néerlandais, les FRISC (fast raiding interception and special forces craft), pour rejoindre le bâtiment de soutien Pelikaan de la marine royale néerlandaise. Après deux heures de navigation, le groupe a ensuite été débarqué sur l’île de Saba, île néerlandaise voisine d’une trentaine de nautiques de Saint-Martin. Sur la journée, les militaires ont mené des reconnaissances d’infrastructures d’urgence de l’île comme une caserne de pompiers, l’hôpital ou encore le poste de police. Ce déploiement était également l’occasion de prendre contact avec les acteurs locaux de premiers secours en cas de catastrophe naturelle. En fin de journée, les militaires des deux pays ont pu éprouver leur condition physique lors de l’ascension du mont Scenery, plus haut sommet des Pays-Bas, culminant à 877 mètres.

Le lendemain, de retour à Saint-Martin, les reconnaissances se sont poursuivies sur les parties néerlandaise et française de l’île. Embarqué à bord de véhicules du 33e RIMa, le groupe s’est déplacé sur toute l’île à la rencontre de la population et des autorités locales. Des échanges fructueux ont notamment pu avoir lieu avec les gendarmes en poste sur la collectivité d’outre-mer de Saint-Martin.

Source – Forces Armées aux Antilles

Autre
Par Autre 21 Juin 2015 15:09