Pour le 11ème Marathon de David REDOR, Florent Letuvée de SXMINFO l’accompagne sur le semi a Washington DC

Rédaction
Par Rédaction mars 13, 2016 00:52

Pour le 11ème Marathon de David REDOR, Florent Letuvée de SXMINFO l’accompagne sur le semi a Washington DC


Nous avions organisé avec la société OSATO le projet d’aller sur le Marathon de Washington DC afin de participer au salon les deux jours précédents le run du samedi 12 Mars.

IMG_0621 Ce qui fut fait avec enthousiasme entre nous tous. Moi même, Florent Letuvée (le rédacteur de SXMINFO) étant sur place, et après avoir pas mal travaillé sur ces deux jours intenses, j’ai décidé le soir du vendredi de m’inscrire au semi marathon histoire de relever un petit défi personnel puis aussi, d’avoir sous la main l’opportunité de vivre de l’intérieur un des plus grand Marathon américain au côté de notre runner Crazy Dave.
À ma grande surprise, il était possible de s’inscrire à la dernière minute pour le 5K, le half Marathon et le Marathon.. Pour la “modique” somme de 150 dollars US, j’ai décidé de m’attaquer au semi marathon… Sans aucune préparation, pure folie.. surement.
Effectivement, cette course a été plus qu’éprouvante, mais je vais retenir deux éléments importants, le premier, est d’avoir terminé les 21,1 kilomètres et le deuxième, je dirais, c’est ce voyage fantastique sur l’ensemble de la course dans la capitale américaine que j’ai fait en courant avec ces milliers de runners, ce qui, croyez-moi, vaut largement la souffrance de ces 3 heures 20…

Mais revenons à nos “moutons” avec le récit de David Redor qui comme à son habitude, nous décrit avec précision son run à lui qui est le meilleur depuis le début de son défi 2016, faut le dire… Précisons que c’est son 11ème marathon depuis le début de l’année !

Florent

“Super semaine dans la capitale américaine”

Une fois n’est pas coutume, je vais vous raconter comment s’est déroulée l’avant course.
L’équipe d’Immunâge® de la société OSATO et de SXMINFO sont venus à Washington me soutenir et participer à l’expo marathon afin de présenter Immunâge® aux coureurs américains. Ils avaient à cette fin, réservé un emplacement, monté un très beau stand de toute pièce au couleur d’Immunâge® et embauchée une hôtesse.

IMG_0586 Pendant deux jours toute l’équipe et moi-même avons fait la promotion de ce produit d’une efficacité redoutable pour la récupération des sportifs (mais pas seulement), même le grand patron, le Professeur Pierre Mantello était là pour délivrer les conseils techniques et scientifiques sur le produit. Nous nous sommes appuyé sur mon défi pour présenter le produit au public et cela a beaucoup plu. Je me suis prêté avec plaisir au jeu des photos, autographes et discussion avec les coureurs en leur expliquant ce qu’Immunâge m’apportait au quotidien. Nous avons tous travaillé sérieusement et dans une ambiance très décontractée.

Au soir du deuxième et dernier jour de l’exposition, tout le monde était satisfait du travail effectué et nous espérons tous que les retombées seront excellentes.
Dans les derniers instants de l’exposition Florent mon ami, responsable de ma communication et sponsor décide soudainement de s’inscrire au semi marathon, il m’a scié sur ce coup là! En un quart d’heure l’affaire était pliée et le Flo équipé de la tête au pieds : dossard, short, chaussures, chaussettes, montre gps avec cardiofréquencemètre au poignet et banane pour son portable la totale, il peut traverser le désert de Mojave avec ça! Moi je dis chapeau!

Le lendemain le réveil sonne à 6h00, j’ai dormi sept heures donc tout va bien. Petit déjeuner avec Florent et Pierre puis à 6h45 direction le départ à pied car il se situe à 25 minutes de l’hôtel. Il fait frais mais juste ce qu’il faut et les conditions sont parfaites pour courir. Nous prenons place dans l’aire de départ dans le sas n°5 tandis que Pierre Mantello et Soufiane Bakada, le responsable financier de la société, restent après la ligne de départ pour nous prendre en photo au départ.
Nous partirons environ 6 minutes après le coup de pistolet, je souhaite une bonne course à Florent puis entame mon marathon.

Je pars assez vite (peut-être trop vite car je respire mal) je règle tout ça rapidement et reprends un rythme de 11 km/h. Le parcours est très roulant et les enchaînements sont rapides donc tout va bien. Nous passons devant plusieurs monuments et grands bâtiments officiels de Washington ainsi que dans divers quartiers aux maisons colorées c’est très sympa.

IMG_0593Les cinq premiers kms sont avalés en 28mn. Juste avant le 10ème nous rencontrons une montée bien raide pour remonter sur un pont, je décide de la marcher et je passe au 10ème en 57mn. En suivant nous enchaînons quelques bosses et faux plats jusqu’au 15ème km où je passe en 1h25. Malgré cela le parcours reste roulant et au 18ème km me sentant bien à l’aise sur ce tracé, je décide d’appliquer la tactique que j’ai répété cette semaine à savoir relancer assez tôt afin de descendre bien en dessous des 5h et faire plaisir à mes sponsors qui sont venus m’encourager et qui m’attendent sur la ligne d’arrivée.
A partir de là je baisse ma casquette, je règle le mental sur la position machine et c’est parti! Le 20 km est plié en 1h55mn et le semi en 2h01mn. Je ne fais presque plus attention au paysage tellement je suis concentré pour maintenir un bon rythme, je fais malgré tout quelques photos sur le parcours.

Les 25 kms sont passés en 2h23, je me sens bien, je n’ai mal nulle part alors je continue de relancer. Nous prenons des quais pendant plusieurs kilomètres et ils sont très roulants donc cela fait mon affaire et passe au 30ème en 2h54mn. Il y a un moment que je ne n’était pas descendu sous les 3h au 30! Ça fait plaisir. Je me rends bien compte que je suis sur des bases pas raisonnables du tout par rapport à mon défi mais comme tout va bien je continue de relancer et arrive au 35ème en 3h30.

Je suis sur des bases de 4h12mn à l’arrivée donc c’est rapide en comparaison à mes autres courses où je modère mon allure et préserve la machine mais je me sens vraiment bien et j’ai vraiment envie de sortir un bon chrono pour mes sponsors, je leur dois bien ça! J’aurais pu garder ce rythme jusqu’à l’arrivée mais entre le 36ème et le 40ème une successions de côtes et descentes assez raides me cassent les jambes et je dois ralentir et je passe au 4ème en 4h02mn.
Je relancerai à parti de là jusqu’à l’arrivée où je passerai la ligne en 4h19mn40s à ma montre (le temps de l’organisation sera augmenté de quelques minutes).

Honnêtement je me suis surpris sur cette course car si je voulais vraiment arriver aux alentours de 4h30, descendre sous les 4h20 était au-delà de mes ambitions mais tant mieux car j’ai fait plaisir à tout le monde et à moi-même.

A l’arrivée je rejoins toute l’équipe et Florent qui a fini en moins de 3h30. Il l’a dit, il l’a fait bravo mon Flo beau boulot ça. Je récupère ma jacket de finisher que j’offrirai à Pierre afin qu’il garde un souvenir du marathon puis je veux aller boire une bière mais on me refuse l’entrée car je n’ai pas ma carte d’identité (lamentable!).

Nous rentrons à l’hôtel en voiture et cela me rend bien service car je n’ai plus trop envie de marcher !

Voilà donc un très bon marathon, très roulant et avec beaucoup d’ambiance et d’animations musicales.

J’ai passé quatre super journées avec une équipe formidable, des personnes dont le professionnalisme et l’efficacité n’ont d’égal que leur enthousiasme et leur gentillesse. Quand vous avez une équipe comme ça derrière vous, vous ne pouvez pas et vous ne devez pas échouer. Un grand merci à eux!

Je vous donne rendez-vous dimanche prochain à Virginia Beach en Virginie pour un marathon de bord de plage qui je pense sera tranquille, je courrai moins vite c’est sur car comme j’ai dit à l’équipe “ne venez pas me voir tous les week end ça m’épuiserait!”

Bonne semaine.

David

Commenter l'article avec votre compte Facebook

Rédaction
Par Rédaction mars 13, 2016 00:52
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire