Anguilla – Mermaid School International : Apprenez à devenir une vraie sirène avec Estelle Arlaud

Anne Ceffrey
Par Anne Ceffrey mars 4, 2016 17:25

Anguilla – Mermaid School International : Apprenez à devenir une vraie sirène avec Estelle Arlaud


Les sirènes ont toujours fasciné, notamment car on ne sait pas grand chose sur elles et que le mystère plane toujours sur leur existence.

12788711_974855579265902_1205912035_oTout près d’ici, à Anguilla, une femme passionnée par ces êtres hybrides a décidé de créer une école de sirènes. Autant les adultes que les enfants réalisent un rêve et emportent, à coup sûr, de très beaux souvenirs dans la tête ou sur papier glacé.

C’est une activité que beaucoup trouveront surprenante et pourtant elle se démocratise de plus en plus partout dans le monde. Estelle Arlaud a décidé de monter au mois de janvier une école de sirènes sur l’île d’Anguilla, où elle réside depuis plusieurs années. « Un rêve qui devient réalité » explique Estelle, qui a toujours été fasciné par ces êtres et qu’on surnomme la sirène depuis toujours, notamment à cause de sa longue chevelure. Écartée de la mer pendant de nombreuses années, elle se rend compte que cela lui manque beaucoup, elle qui est professeure de plongée et modèle marin, qui a grandi à Saint-Martin et barbote depuis petite dans la mer.

Il y a un an le projet commence vraiment à murir dans sa tête, elle sympathise avec de nombreuses sirènes sur les réseaux sociaux. « J’ai vraiment commencé l’été dernier dans les Hamptons où j’ai donné ma première “Mermaid Party“ » explique Estelle.

Aujourd’hui elle travaille directement sur la plage, dans la mer ou dans des piscines d’hôtels de l’île. Les cours s’adressent aux enfants, adolescentes, adultes, hommes, femmes de tous les âges (de 21 mois à 72 ans jusqu’à aujourd’hui) avec plusieurs formules disponibles. Certains, souvent touristes, désirent juste avoir une expérience de sirène une fois mais Estelle a également crée un club pour les enfant de l’île (qui savent nager) pour donner des cours régulièrement, « on apprend la technique, la synchronisation, on s’améliore de cours en cours » explique Estelle.

12787063_974855565932570_100859063_oLes adultes sont souvent tentés par des photos de sirènes sur la plage, souvenirs de vacances dans une ambiance originale et très détendue. Ils peuvent évidemment s’essayer à la nage s’ils le souhaitent. Certains enfilent des queues de sirène pour un vrai shooting photo. Chez les hommes « moitié d’homosexuels et moitié d’hétérosexuels » explique Estelle, certains désirent juste essayer et jouer avec leurs enfants, d’autres réalisent aussi un rêve.

Chez les enfants c’est vraiment un rêve version Disney qui se réalise ! Une fois transformée en sirène, ils peuvent barboter dans l’eau, faire quelques photos, nager, « on peut aussi faire des jeux avec eux, s’ils sont vraiment doués on peut faire des figures de gymnastique, de natation synchronisée ». Pour les garçons, dont certains parents restent assez dubitatifs à les transformer en sirin, il est possible de porter un aileron de requin.

On peut également appeler Estelle et les 2 « Master Mermaid » qu’elle a formé pour des cours/sessions privées dans des villas, sur des yachts, pour une sortie bateau, un anniversaire, un mariage, une soirée, « je m’adapte à ce que les gens veulent » explique-t-elle.

Au niveau du matériel, l’école possède un grand nombre de queues qu’elle prête. « Elles sont toutes faites à Los Angeles et sont utilisées par le Cirque du Soleil » raconte Estelle. Elle prête également des bijoux, des bijoux de corps, fait du maquillage (waterproof ou non) pour les photos, prête ou vend des hauts en coquille Saint-Jacques qu’elle fabrique.

Ce qui lui plait plus que tout c’est de voir les gens enchantés, « ils réalisent des rêves, se sentent beaux, gracieux » raconte Estelle, le sourire aux lèvres.

12822775_974855582599235_227176823_oAujourd’hui Estelle Arlaud a plusieurs projets : « Je suis ouverte a toute proposition pour ouvrir d’autres écoles de sirènes sur d’autres îles ». Elle souhaite aussi continuer à faire pousser du corail pour recréer des environnements dans la mer, nettoyer les fonds marins quand il y a besoin. « Il y a le rêve, le sport et l’environnement » insiste-t-elle.
Elle cherche aussi à sensibiliser doucement les enfants avec qui elle travaille, juste pour leur expliquer que nos actes ont des conséquences sur notre planète, à travers des histoires et sans faire de morale !

Qu’on y croit ou non, les sirènes sont inscrites dans la légende depuis la nuit des temps et ont toujours fasciné, certains scientifiques tentent toujours de prouver leur existence. Aujourd’hui de plus en plus de personnes s’y intéressent et des meetings regroupant plusieurs centaines de personnes sont organisés.

Et même si elles ne ressemblent pas à Ariel comme dans le dessin animé de Disney, certains, comme Estelle, sont persuadés que des êtres hybrides existent.

Infos Pratiques :

www.mermaidschoolinternational.com

www.facebook.com/MermaidSchoolInternational/

twitter.com/MermaidSchool1

Tel : 1 264 235 0467

Crédit photos : Kirmani Honore et Que Maynard

Sirène depuis toujours, Estelle Arlaud a écrit un livre de cuisine intitulé « The Mermaid Chef – How to give the party of your dreams » avant d’ouvrir son école. Le livre porte sur « la cuisine des mignardises, la présentation de plateaux, le service, l’organisation de réceptions et je parle évidemment des sirènes et de la mer. J’y ai ajouté des phrases positives ».

https://www.facebook.com/themermaidchef/?fref=ts   www.instagram.com/estellethemermaidchef   Mail: [email protected]

Quelques vidéos :



Commenter l'article avec votre compte Facebook

Anne Ceffrey
Par Anne Ceffrey mars 4, 2016 17:25
Écrire un commentaire

4 Commentaires

  1. Cédric Graff sur Facebook mars 4, 17:38

    Plume Plume ?

  2. Plume Plume sur Facebook mars 4, 17:38

    Oh merde ?????????

  3. Matt Panda Macone sur Facebook mars 4, 17:58

    Amarilli ????

  4. Matt Panda Macone sur Facebook mars 4, 18:02

    Ils cherchent peut être une prof 😉

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire