Air Cocaïne : les proches de Christophe Naudin demandent l’intervention de François Hollande

Anne Ceffrey
Par Anne Ceffrey  28/02/2016 - 19:34 

Air Cocaïne : les proches de Christophe Naudin demandent l’intervention de François Hollande



L’affaire dite « Air Cocaïne » n’a pas fini de faire parler avec l’arrestation récente d’un français soupçonné d’avoir aidé les deux pilotes français à s’évader de République Dominicaine. Christophe Naudin était visé par un mandat d’arrêt international et risque d’être extradé vers la République Dominicaine par la justice Egyptienne.

Accusé d’avoir aidé les deux pilotes français Pascal Fauret et Bruno Odos à quitter la Républicaine Dominicaine où ils étaient emprisonnés dans l’affaire de trafic appelée « Air Cocaïne », le Français Christophe Naudin a été arrêté le 4 février en Egypte. Le gouvernement Egyptien a décidé il y a quelques jours de procéder à son extradition vers la République Dominicaine qui avait lancé en novembre 2015 un mandat d’arrêt international contre ce criminologue et spécialiste de la sûreté aérienne Français.

Aujourd’hui les proches et soutiens de Christophe Naudin en appellent à François Hollande pour éviter son extradition. Pour le président du comité de soutien à Christophe Naudin, Christophe Lekieffre, plusieurs raisons sont valables pour une intervention du président français et notamment des raisons de santé : «  On ne peut pas laisser Christophe être envoyé en République Dominicaine : il a la cinquantaine, souffre d’hypertension, et n’a rien fait qui mérite d’aller en prison ».

Selon lui, seul François Hollande peut intervenir aujourd’hui : « Nous demandons une audience au président de la République. Il n’y a que lui, que l’Etat Français à un haut niveau, qui puisse intervenir auprès des autorités Egyptiennes pour éviter une extradition qui pourrait être fatale à Christophe Naudin ». Ce proche a craint également que cette extradition tourne « à la vengeance, car Naudin va payer pour les pilotes qu’il a aidé à sortir ».

L’Egypte a ordonné hier l’extradition du français et le parquet a indiqué que les formalités allaient débuter aujourd’hui. D     ans un bref communiqué le ministère français des Affaires étrangères a indiqué avoir pris acte de la décision égyptienne : « Nous suivons avec attention sa situations et continuerons d’assurer la protection consulaire en sa faveur ». Des « contacts politiques » ont eu lieu entre l’Egypte et la France a indiqué l’ambassadeur d’Egypte en France, Ehab Badawy mais que « cela ne pouvait pas interférer avec la justice égyptienne » qui a agi à « la demande de la justice dominicaine sur la base d’un mandat d’arrêt international » et « en toute indépendance ».

Commenter avec Facebook

Anne Ceffrey
Par Anne Ceffrey  28/02/2016 - 19:34 
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*

DIM – Caricaturiste de Presse